Moto

Yamaha RayZR : scooter urbain léger et abordable

L'inédit RayZR fait son entrée dans la gamme de Yamaha en étant le scooter le plus léger assemblé par le constructeur nippon et avec un prix de seulement 2 499,00 €.

Le nouveau scooter RayZR que Yamaha veut à la fois urbain, abordable et fiable débarque en ville ! Et le moins que l'on puisse dire, c'est que sur papier, ce nouveau modèle a effectivement tout ce qu'il faut convaincre à commencer par un look à la fois dynamique et pratique. Bien installé sur ses jantes de 12 pouces à l'avant et 10 pouces à l'arrière, il dispose d'une large selle biplace posée à 785 mm du sol. Cette dernière cache également un coffre de 21 l qui permet d'y ranger la plupart des casques.

Petit scooter frugal

Pour animer ce nouveau venu dans la gamme du constructeur, Yamaha a équipé le RayZR d'un monocylindre à quatre temps et refroidi par air de 125 cm³. Certes, il développe « seulement » 6 kW (8 ch) et 9,7 Nm, mais il dispose de technologies intéressantes comme un Start & Stop qui coupe le moteur lorsque le scooter est à l'arrêt pour économiser jusqu'à 4 % de carburant. Résultat, si moteur n'est effectivement pas un foudre de guerre, il est également extrêmement frugal avec une consommation moyenne annoncée de seulement 1,8 l/100 km et des émissions de CO2 de 42 g/km !

99 kg à partir de 2 499 €

Si le Yamaha RayZR consomme si peu et rejette également si peu de CO2, c'est grâce à son petit moteur, mais aussi parce qu'il s'agit d'un poids plume. Le constructeur nippon est effectivement parvenu à réduire sa masse à seulement 99 kg ! Il s'agit d'ailleurs ni plus ni moins que du scooter le plus léger actuellement proposé par Yamaha. Ce poids réduit le rend également facile à prendre en main. Une bonne chose puisqu'il peut être conduit même par les détenteurs d'un permis voiture B. Le Yamaha RayZR est d'ores et déjà disponible à la commande en Anodized Red ou Midnight Black au prix de 2 499 €. De quoi effectivement faire du Yamaha RayZR un scooter urbain léger et abordable.

publié le 3 juillet à 05h00, Sébastien Vanhouche, Media365

Liens commerciaux