Un vol de motos au camion bélier !

Un vol de motos au camion bélier !©Danny Motos, Media365
A lire aussi

, publié le 11 septembre

Cette concession de Blois a été victime d'un cambriolage impressionnant. Et c'est le troisième en six mois !

Les cambrioleurs ne reculent décidément devant rien pour arriver à leurs fins. L'agglomération de Blois, dans le Loir-et-Cher, subit depuis plusieurs mois une vague de cambriolages plus impressionnants les uns que les autres. Les voleurs opèrent durant la nuit, en groupe, pour mener des opérations extrêmement rapides.

Une quinzaine des cambrioleurs ensemble

Début septembre, ce sont ainsi pas moins de quatre bureaux de tabac qui ont été dévalisés au cours de la même nuit ! Ensuite, ce sont plusieurs concessionnaires motos qui ont été visés, parfois avec de grands moyens. La première victime a été la concession Danny Motos à Romorantin. Les caméras de surveillance ont enregistré un groupe composé d'une quinzaine d'individus masqués et cagoulés essayant d'ouvrir la porte du garage, sans pour autant y parvenir.

Plusieurs motos endommagées

Peu de temps après cette première attaque ratée, vers 2h30, c'est la concession Team Delétang 41, installée dans la zone de Saint-Gervais-la-Forêt, qui a cette fois été prise pour cible. Et les cambrioleurs n'ont pas hésité à utiliser les grands moyens puisqu'ils ont envoyé un camion bélier pour défoncer les grilles de sécurité avant de poursuivre leur chemin en percutant la porte de l'atelier, renversant au passage plusieurs motos.

Les clés étaient bien cachées

Les cambrioleurs ont ensuite saccagé les locaux à la recherche des clés, sans beaucoup de succès puisque celles-ci étaient dissimulées. Ils ont tout de même réussi à dérober deux Yamaha Tmax 560, une Yamaha Tracer 7 et une Honda CRF.

L'ancien pilote exaspéré

Exaspéré, Jean-Marc Delétang (propriétaire des lieux et ancien pilote) s'est exprimé sur les réseaux sociaux pour dénoncer ces actes à répétition. Il s'agit en effet du troisième cambriolage dont il est victime. Le premier a eu lieu en février (les voleurs avaient arraché les vitrines) et le second fin juin lors des émeutes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.