Moto : pneus sous ou surgonflés, quelle différence ?

, publié le 1 mai

Allopneus nous a récemment invités à expérimenter la différence entre des pneus mal gonflés et d'autres gonflés à la pression idéale. Et elle est on ne peut plus importante !

Un pneu sous ou surgonflé, qu'est-ce que ça veut dire ? Comme son nom l'indique, un pneu sous-gonflé affiche une plus faible pression que celle préconisée par le constructeur. À l'opposé, un pneu surgonflé est davantage gonflé que ce que la marque recommande. Jusque-là, rien de bien sorcier, mais attention, car quelques dixièmes de bars en plus ou en moins par rapport aux valeurs préconisées peuvent faire toute la différence une fois sur la route !

Plus dangereux et coûteux...

Lorsqu'un pneu est sous-gonflé, la moto perd immédiatement en précision et en maniabilité. Sa direction devient notamment plus dure alors que ses distances de freinage augmentent. Pas top en termes de sécurité... Un pneu surgonflé rend quant à lui un deux-roues plus instable, surtout lorsque la vitesse augmente, mais également plus ferme et moins confortable. Ce n'est pas top non plus... Vous l'aurez sans doute tout de suite compris, un pneu qui n'est pas à la bonne pression représente un vrai danger pour votre sécurité. Qui plus est, une mauvaise pression entraîne également une usure prématurée, ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle pour votre portefeuille.

Comment mesurer la pression de mes pneus ?

Un pneu mal gonflé, d'abord, ça se sent. Lorsqu'il est sous-gonflé, il donne par exemple l'impression d'une moto plus lourde, et ce même à l'arrêt. Si vous avez le moindre doute, il est largement temps de vérifier la pression de vos pneumatiques à l'aide d'un manomètre. Vous n'en avez pas ? Pas de panique, pratiquement toutes les pompes à essence en sont équipées et vous permettent parfois même de refaire vos pressions gratuitement. Des pressions qu'il faut faire à froid, on vous le rappelle.

C'est le moment de vérifier leur état !

En temps normal, on conseille de vérifier la pression de ses pneumatiques au moins une fois par mois. Que l'on sente ou non une différence en termes de conduite. Mais le retour des beaux jours arrive, même si ces derniers n'ont pas encore pointé le bout de leur nez, et avec eux ressortiront beaucoup de motos restées en hivernage. Alors, avant de reprendre le guidon, prenez le temps de bien vérifier la pression, mais également l'état général de votre machine et tout particulièrement de ses pneus ! N'oubliez pas, ces derniers sont le seul point de contact entre votre moto et la route, alors s'il y a bien une chose à vérifier, c'est celle-là !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.