Le deux-roues motorisé : ce qui change en 2024

A lire aussi

, publié le 3 janvier

Contrôle technique moto, la fin de la vignette d'assurance et des retraits de points pour les excès de vitesse de moins de 5 km/h, voici tout ce qui va changer pour les motards et scootéristes en 2024.

Ça y est, 2023 est officiellement clôturé et 2024 a débuté. Une nouvelle année qui apportera son lot de changements pour tous les motards et scooteristes de l'Hexagone. Le plus important d'entre eux étant forcément le contrôle technique ! Enfin, pour une partie d'entre eux du moins. Entre le 15 avril et le 31 décembre 2024, toutes les machines immatriculées avant le 1er juillet 2017 devront en effet passer dans un centre agréé afin que leur éclairage, freins, suspension, direction, pneus... soient contrôlés. Reste encore à connaître la liste des centres agréés et le prix de la visite.

La fin de la vignette d'assurance à partir d'avril 2024

Toujours à partir d'avril 2024, la vignette d'assurance fera ses adieux au carénage des deux-roues français. Afin de vérifier si un conducteur est en droit de circuler, les policiers contrôleront à la place le Fichier des Véhicules Assurés (FVA). C'est d'ailleurs ce que les forces de l'ordre font généralement déjà à l'heure actuelle. Autrement dit, plus besoin de se casser la tête afin de trouver l'endroit idéal où apposer ce petit papier vert.

Plus de retrait de point pour les « petits » excès, mais toujours une amende...

2024 sonne également la fin du retrait de point pour des excès de vitesse de moins de 5 km/h. Bonne nouvelle, on pourra donc se concentrer davantage sur la route et passer un peu moins de temps à fixer ses compteurs. Enfin, pas tout à fait ! Car même si l'on perd de plus de point pour de petits excès de vitesse, on doit toujours payer l'amende forfaitaire de 68 ou 135 € si l'on se fait flasher sur une route limitée à plus ou moins de 50 km/h. Peut-être vaudrait-il mieux garder un œil sur son compteur de vitesse finalement... Contrairement aux deux premières mesures qui n'entreront en vigueur qu'à partir du mois d'avril, celle-ci est d'ores et déjà d'application. Et au cas où vous voudriez savoir combien de points il vous reste, le gouvernement a développé une nouvelle plateforme baptisée « mes points permis ». Elle permet également de vérifier quels véhicules vous avez le droit de conduire et surtout si votre permis a été suspendu ou non.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.