Il transforme sa Citroën 2 CV en moto !

A lire aussi

, publié le 29 mai

Bloqué en plein désert, Emile Leray a construit une moto avec les pièces de sa 2 CV accidentée.

C'est une histoire totalement incroyable qu'Emile Leray, un ingénieur électricien français, raconte sur son blog « chameau-d'acier ». Elle se passe en 1993. À 43 ans, Emile entame un périple avec sa fidèle 2 CV, qui doit le mener du Maroc à la Mauritanie, en longeant la partie occidentale du Sahara. Mais malheureusement pour lui, l'itinéraire initialement prévu est impraticable, car la région est secouée par un conflit armé.

Chameau d'acier

Détourné de sa trajectoire initiale par une patrouille militaire, l'aventurier décide alors de contourner un poste-frontière afin de poursuivre son aventure jusqu'en Mauritanie. Seulement voilà : les pistes qu'il doit emprunter sont beaucoup plus cassantes que prévu, et le « chameau d'acier » (nom donné en Afrique à la 2 CV) heurte une grosse pierre, brisant d'un coup la suspension avant droite.

Talents d'ingénieur

Immobilisé au beau milieu des dunes, seul et incapable de se déplacer, Emile va alors faire appel à ses talents d'ingénieur. Son idée : fabriquer une moto à partir des pièces de sa 2 CV. Pendant près de deux semaines, il va alors désosser sa voiture pièce par pièce, en s'abritant sous la carrosserie pour se protéger du soleil.

Défaut de conformité

Équipé des quelques outils qu'il avait pris soin d'emmener avec lui pour réparer sa 2 CV en cas de problème (pinces, fil de fer, vis, marteau, clés et scie à métaux), il va réussir à concevoir une moto de fortune pour rejoindre la petite ville marocaine de Tan-Tan située non loin de l'océan. Il y sera d'ailleurs interpellé par la police locale pour... défaut de conformité du véhicule.

Après être rentré en France en abandonnant sa monture au Maroc, Emile Leray est ensuite retourné sur place pour récupérer la drôle de moto qui lui a probablement sauvé la vie. L'engin est aujourd'hui conservé précieusement par son propriétaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.