De plus en plus de motos banalisées pour la police française

, publié le 13 janvier

Pratiquement toutes les forces de l'ordre de l'Hexagone disposent désormais de motos banalisées. Mais qu'est-ce que c'est et comment ça marche ?

En plus de voitures banalisées, les forces de l'ordre françaises disposent également de motos au look tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Et si certaines disposent d'équipements camouflés comme des radars, caméras ou gyrophares, d'autres sont des deux-roues classiques. Dans ce cas, le gendarme en civil qui constate l'infraction transmet alors simplement l'information à ses collègues qui interviennent avec des véhicules officiels.

Équipements camouflés ou non, les policiers ont toujours raison

Comme leur nom l'indique, les motos banalisées permettent aux policiers de passer totalement inaperçus dans la circulation, encore davantage qu'en voiture. Et n'oublions pas qu'un gendarme est un officier de police judiciaire assermenté et que sa parole ne peut être contestée. Inutile donc de chercher une échappatoire, car même sans photo ou vidéo, si c'est votre parole contre celle d'un officier de police, c'est forcément lui qui aura le dernier mot auprès d'un juge.

D'abord chez nos voisins avant d'atterrir partout en France

Cette technique d'utiliser des motos plutôt que des voitures banalisées existe en réalité depuis belle lurette. Elle nous vient de Belgique où les forces de l'ordre circulent avec ce genre de machines depuis pratiquement 20 ans ! Et si c'est à Montpellier qu'on a ouvert le bal avec la première moto banalisée de France, aujourd'hui, tous les départements de police de l'Hexagone ou presque disposent de ce genre de moto.

Des véhicules de plus en plus appréciés par la police

Forcément, les forces de l'ordre du pays taisent le nombre de véhicules banalisés dont ils disposent et ce, qu'il s'agisse de moto ou de voiture d'ailleurs. Tout ce qu'ils sont prêts à nous confier, c'est qu'ils apprécient de plus en plus leur utilisation. Voilà de quoi nous rappeler que le Code de la route, il faut le respecter absolument tout le temps et pas uniquement lorsqu'on voit un véhicule de police, car ce dernier pourrait en réalité bien être la prochaine moto que vous croiserez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.