V2X : La technologie auto au service de la sécurité vélo

V2X : La technologie auto au service de la sécurité vélo©Bosch, Media365

, publié le 15 novembre

Pour contribuer à la sécurité des cyclistes, une solution de transports connectés pourrait voir le jour. Elle s'appelle « V2X » et vient tout droit du monde automobile. La fin des accidents de la route ?



La sécurité routière entre dans une nouvelle dimension. V2X (Véhicle-to-everything) est une technologie développée en Amérique du Nord avec l'objectif de diminuer les risques d'accident entre les voitures et les vélos électriques. Les aides à la conduite sont pourtant présentes dans l'ensemble des véhicules modernes, comme l'aide au freinage d'urgence, la détection d'angle mort ou le Lane assist (franchissement involontaire de ligne). Elles sont en tout cas impuissantes face aux erreurs humaines. Apercevoir un cycliste au dernier moment, cela est déjà arrivé à beaucoup d'entre nous. V2X veut atteindre le risque zéro. Réalisable ?

V2X, c'est quoi ?

La technologie V2X fonctionne via le réseau 5G et s'utilise uniquement avec les véhicules connectés (voitures, scooters, motos, vélos électriques). L'objectif est que chaque véhicule puisse communiquer avec d'autres véhicules connectés, même s'ils ne sont pas visibles sur la route. Prévenir les autres de sa présence via le réseau, voilà l'enjeu de V2X. D'après les fondateurs, « la technologie pourrait réduire les accidents en s'assurant que les vélos voient numériquement les voitures et les voitures voient les vélos. »

Avertir de sa présence

Si vous n'avez pas encore compris comment s'articule le projet, voici un exemple. Vous êtes au volant d'une voiture derrière d'autres véhicules sur une voie de circulation. À l'approche d'une intersection (feu ou priorité par exemple), vous voyez uniquement les véhicules qui vous suivent et que vous suivez. Grâce à V2X, un signal vous prévient de l'arrivée d'un ou plusieurs véhicules connectés. En d'autres termes, vous êtes au courant des présences dans votre environnement. Au moment de tourner à votre intersection, vous ne serez pas surpris de croiser un vélo électrique, car la technologie vous aura averti de sa présence. Résultat : vous anticipez, adaptez votre allure et les usagers s'adaptent à vous. Plus de connexion et moins d'accident !

Bosch et Shimano précurseurs ?

Soutenu par 20 entreprises qui forment la « Coalition for Cycling Safety » (coalition pour la sécurité des cyclistes), le projet développé outre-Atlantique pourrait débarquer en Europe. L'objectif est de sauver des vies. Une mission jamais simple quand on connaît la multitude des moyens de transport utilisés de nos jours. Le groupe d'étude, composé de Lapierre, Trek, Audi, Bosch notamment, estime que les appareils connectés vont grimper en flèche à l'avenir. Deux fabricants, Bosch et Shimano pourraient intégrer cette technologie sur leurs montures électriques dans les années à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.