Mobilité douce

Sécurité : Les trottinettes électriques bientôt contrôlées à distance

La police britannique travaille sur un projet de verbalisation des trottinettes électriques. Via des ondes électromagnétiques, les contrevenants pourraient devoir s'arrêter en chemin.

Le système n'est qu'au stade de développement. Cependant, il pourrait arriver dans quelques mois au sein des forces de l'ordre du Royaume-Uni. Pour contrer la criminalité en deux-roues électrique, la police britannique travaille sur un système développé par le « Defence Science and Technology Lab ». En collaboration avec le ministère de la Défense, l'idée tient pour le moment... dans un sac à dos. Pour les connaisseurs du film Ghostbuster, cela devrait leur rappeler des souvenirs. On vous explique.

Des impulsions électromagnétiques

Au Royaume-Uni, la criminalité à deux-roues électrique a augmenté. Vols, trafic de drogue, non-respect des règles de circulation... plus de 20 000 infractions en trois ans ont été retenues par la police anglaise. Mais les malfrats à vélo et surtout à trottinettes n'ont qu'à bien se tenir. Placé dans un sac à dos, le dispositif permet d'envoyer à distance des impulsions électromagnétiques. En passant à côté d'une trottinette électrique, un policier pourrait donc la stopper net. Les ondes entrent en contact avec le moteur et provoquent une mise en sécurité jusqu'à l'arrêt total de la machine. Le contrôle par la suite peut s'effectuer plus rapidement. Les risques de fuite sont réduits à néant.

Réguler le trafic

Afin de réduire les accidents et les infractions au Code de la route, les pays mettent les bouchées doubles. Au début de l'année, les Pays-Bas présentaient un banc d'essai mobile pour contrôler la vitesse de certains vélos électriques débridés. La France n'a pas encore sorti son arme secrète, mais a durci récemment sa législation. L'âge légal pour conduire une trottinette électrique est passé à 14 ans au lieu de 12 ans auparavant. En cas de circulation en sens interdit, sur trottoir ou à deux sur un même engin, l'amende passe de 35 à 135 €. Cependant, le conducteur ne perdra pas de point sur son permis de conduire. Un conseil, roulez prudemment pour vous et pour les autres usagers.

publié le 16 juin à 09h20, Thibaut Simon, Media365

Liens commerciaux