Quelles sont les incivilités les plus fréquentes dans les transports ?

Quelles sont les incivilités les plus fréquentes dans les transports ?©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 30 novembre

D'après une enquête menée par Transilien SNCF, 8 Franciliens sur 10 seraient gênés par certaines incivilités des voyageurs dans les transports en commun. Et la politesse alors ?



Un récent sondage Opinion Way nous en apprend un peu plus sur le comportement des voyageurs du réseau Transilien SNCF. Parler fort au téléphone, mettre ses pieds sur les sièges ou ne pas laisser sa place, autant d'impolitesses que les Franciliens mettent en lumière. 80 % d'entre eux se disent gênés par ces incivilités. Un taux qui grimpe même à 85 % pour les actifs - ceux qui voyagent aux heures de pointe.

Parler au téléphone, pas du goût de tout le monde...

Parmi les incivilités qu'on retrouve le plus souvent, le fait de garder ses écouteurs ou casque audio au moment des annonces d'un chauffeur arrive en tête. Pour les Franciliens, la gêne la plus citée est le fait de parler fort au téléphone (35 %). Mettre ses pieds sur un siège dérange 18 % des voyageurs et ne pas laisser sa place à une personne prioritaire gêne 17 % des sondés. Des comportements à changer et qui pourraient passer par la dernière campagne de la société ferroviaire.

Une campagne sur un ton léger

Pour inciter les voyageurs à se respecter entre eux, Transilien SNCF a lancé une campagne d'affichage : « Parce qu'on est tous dans le même train ». Des panneaux accompagnés de messages humoristiques comme « 19h03, La France apprend que Séverine a prévu des lasagnes pour ce soir. C'est le choc» ou «Lalala je fais comme si je n'avais pas vu la mamie qui veut s'asseoir. »

Des amendes en cas de non-respect

Qui dit incivilité, dit également sanction. Eh oui, perturber les voyageurs a un coût. Une amende forfaitaire de 150 € est prévue pour les gênes suivantes :

Dégradations et souillures
Gêne à la circulation des voyageurs à bord
Usage d'un engin en gare (comme la trottinette par exemple)
Nuisances sonores

Alors que Paris 2024 pointera le bout de son nez l'été prochain, les transports en commun feront l'objet de toutes les attentions. De quoi redonner à la voiture ses lettres de noblesse ? En Île-de-France, plus de trois millions de voyageurs utilisent le réseau chaque jour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.