Quelle est la consommation totale de carburant en France ?

, publié le 27 juillet

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'électrification du parc automobile n'a pas encore remplacé les énergies fossiles. L'an dernier, les livraisons de carburant routier ont augmenté de 2,2 % par rapport à 2021.

Avec 46 millions de tonnes de carburants consommés l'an dernier en France, les énergies fossiles ont encore un bel avenir devant elles. Un peu plus de 11 000 stations-service et 114 millions de litres de carburants distribués chaque jour, la France compte un parc roulant de 46 millions de véhicules. D'après les chiffres de l'Ufip Énergies et Mobilités, on remarque dans un premier temps que le gazole représente 78 % des carburants liquides consommés dans l'Hexagone (pour 2022). Le pays consomme beaucoup plus de gazole qu'elle n'en produit. 35 millions de tonnes étaient consommées en 2022 pour environ 20 millions de tonnes produites. Concernant l'essence, l'équilibre est trouvé. Neuf millions de tonnes produites pour 9,9 millions de tonnes consommées en 2022.

Des prix qui augmentent

Comment expliquer ces chiffres ? Il y a tout d'abord la part de l'électrique en France, certes en hausse ces derniers mois, mais encore trop faible pour concurrencer le marché. De plus, la hausse de la consommation des carburants se justifie par une reprise du trafic routier depuis la crise du Covid. L'an dernier, le prix moyen du SP95-E10 était de 1,85 €/l contre 1,43 €/l en 2021, ce qui représente une hausse de 30 %.

Quel avenir ?

Grâce aux remises de l'État sur les carburants, le prix du litre a pu être maintenu en dessous des deux euros, alors qu'il aurait pu exploser sur une bonne partie de l'année 2022. Mais pour transiter plus facilement vers des énergies vertes, des efforts doivent encore être réalisés. D'ici la fin de l'année, un projet de loi sera présenté pour réduire la consommation d'énergies fossiles de 35 % d'ici 2028. Cependant, la part des véhicules thermiques en circulation après 2035 sera encore importante. Selon les experts, il faudra être patient et attendre 2050 pour voir un réel changement sur le marché automobile. Cette transformation passera par la multiplication des points de recharge électrique et un virage rapide vers des carburants "verts".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.