Quel bilan pour la mortalité sur les routes en 2023 ?

A lire aussi

, publié le 16 février

La sécurité routière a dévoilé les chiffres de la mortalité sur les routes pour l'année 2023. Une baisse globale de 3 % est observée.

D'après le dernier rapport annuel de la Sécurité routière, on apprend que 3 170 personnes ont perdu la vie sur les routes de l'Hexagone en 2023. Une baisse de 3 % par rapport à 2022. La déléguée interministérielle, Florence Guillaume s'est « félicitée des chiffres encourageants » de cette baisse générale puisqu'elle s'observe dans quasiment toutes les catégories d'usagers de la route. Intéressons-nous davantage à la mobilité douce avec les chiffres concernant les piétons et les cyclistes, plus vulnérables sur la route.

De moins en moins d'accidents à deux-roues ?

Avec l'avènement des vélos électriques et l'aménagement des routes pour les accueillir, de nouveaux comportements apparaissent. Les piétons demeurent les acteurs les plus vulnérables. L'an passé, la mortalité routière a fait 440 victimes, mais c'est une baisse de 10 % par rapport à 2022. De plus, 2 000 piétons ont été blessés gravement, un chiffre stable par rapport à 2022.

En ce qui concerne les cyclistes, le nombre de tués a dépassé, pour la troisième année consécutive, les 200 morts. On en dénombre 226 en 2023. Ce nombre est pourtant en baisse de 8 %. Les blessés graves sont eux, 2 500 : une baisse de 5 %. Attention tout de même. Lorsqu'on parle de deux-roues, il faut également faire la distinction avec les nouveaux modes de déplacement comme les skates ou les trottinettes. Pour cette catégorie, les résultats ne sont pas encourageants.

Les EPDM : point noir du bilan !

Malgré cette baisse générale, une catégorie reste dans le collimateur des professionnels de la Sécurité routière, celle des EPDM : Engin Personnel de Déplacement Motorisé. Pour rappel, cette catégorie concerne tous les véhicules sans place assise, conçus pour le déplacement d'une seule personne et dont la vitesse est limitée à 25 km/h. On retrouve notamment les trottinettes, les skates, gyroroues et gyropodes. Selon le rapport de la Sécurité routière, 42 personnes ont perdu la vie en 2023, une hausse de 7 % par rapport à 2022 (ils étaient 35). 640 blessés graves ont également été comptabilisés.

Des solutions simples pour une amélioration ?

Pour les usagers quotidien du vélo ou de la trotinette, on remarque que de nombreux accidents sont parfois mortels à cause de l'absence d'un casque. Un objet qui pourtant vous sauve la vie. Selon les conclusions de Sorbonne Université et de nombreux médecins, les accidentés admis en centre de traumatologie après une chute en trottinette ont triplé en quatre ans. Ils restent au moins 15 jours en réanimation d'après les constatations médicales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.