Mobilité douce

Moins de vélos électriques en libre-service à Paris ?

La Mairie de Paris lance un appel à candidature jusqu'au 31 juillet 2024 pour accueillir de nouveaux opérateurs de vélos électriques en libre-service. Attention, car les flottes se réduisent...

Les trottinettes électriques en libre-service ont quitté la capitale parisienne. Mais les vélos ont repris le flambeau. Une bonne nouvelle pour booster la pratique du deux-roues, à quelques jours du début des Jeux olympiques de Paris 2024. Une réjouissance, mais de courte durée. En effet, la Mairie de Paris a lancé un appel à candidature pour encadrer la pratique du vélo électrique en libre-service. Il y aura bientôt trois opérateurs fixes et un nombre limité de vélos.

Date limite : 31 juillet

Actuellement, trois opérateurs sont présents à Paris. C'est le cas de Dott, Lime et Tier. Alors que RideMovi a été empêché d'exercer dans la capitale en début d'année, de nouveaux candidats peuvent manifester leur intérêt jusqu'au 31 juillet. La ville de Paris veut renouveler son offre. Un contrat de quatre ans est proposé avec certaines conditions. En effet, chaque nouvel opérateur pourra proposer entre 3 000 engins (minimum) et 6 000 engins (maximum). Sur les trois nouveaux opérateurs qui seront choisis, le total de vélos sera compris entre 9 000 et 18 000 vélos. C'est moins comparé aux opérateurs actuels. Lime possède une flotte de 10 000 vélos - un nombre qui pourrait grimper à 15 000 lors des Jeux olympiques de Paris 2024 - tandis que Dott et Tier proposent 12 000 vélos*. Avec ce changement, les opérateurs pourront-ils survivre dans le monde impitoyable de la mobilité douce en libre-service ?

Plusieurs candidats

Lime et le duo Dott-Tier devraient logiquement proposer à nouveau leur candidature. La société américaine Bird, tout comme l'Angevin Pony qui opère à Bordeaux, pourraient également envoyer un dossier. Cependant, un opérateur d'outre-Manche pourrait créer la surprise. La société Forest qui propose ses services à Londres avec 15 000 vélos ambitionne de s'implanter à Paris. Une offre plus écologique selon la marque britannique et moins chère que ses concurrents, de 2,45 €/min en moyenne. Les paris sont lancés pour savoir qui roulera l'an prochain dans la capitale.

*Les entreprises Dott et Tier ont fusionné il y a quelques mois.

publié le 2 juillet à 14h29, Thibaut Simon, Media365

Liens commerciaux