Location de vélo électrique : prêt à franchir le pas ?

Location de vélo électrique : prêt à franchir le pas ?©Swapfiets, Media365
A lire aussi

, publié le 11 mai

Ce n'est plus un secret, le vélo est un moyen de déplacement adoré par les Français. Un deux-roues a notamment explosé les ventes auprès du public : le vélo à assistance électrique. Cependant, son prix peut parfois en rebuter plus d'un. Une solution pourrait inciter les utilisateurs à essayer le VAE avant de l'acheter. On parle ici de la location. Quels sont les acteurs du marché ? Que proposent-ils et quelles sont les modalités pour bénéficier de ce type d'offre ? Coup de pédale sur une initiative en devenir.


Louer son vélo électrique : une nécessité d'abord liée au coût

L'accessibilité n'est pas toujours évidente. Contraintes géographiques, financières, logistiques. Les problèmes pour acquérir un vélo à assistance électrique sont nombreux. Néanmoins, sur l'année 2022, on a recensé plus de 738 000 VAE vendus sur le territoire.

Si le prix a baissé en 2021 de 4 % par rapport à l'année 2020, le coût d'un vélo électrique représente une réflexion pour les ménages. En moyenne, il faut compter entre 1 500 et 1 600 € pour l'achat d'un VAE. De plus, la peur du vol représente un frein à l'investissement de ce type de bicyclette.

Louer pour se rassurer

Effectuer une location longue durée avec ou sans option d'achat apparaît comme une bonne alternative. Trajets domicile-travail par exemple ou pour tester avant de se lancer véritablement dans l'acquisition d'un vélo électrique, le leasing est fait pour vous. Il permet d'étaler ses paiements tout en roulant avec un modèle neuf. Des acteurs apparaissent sur le marché et proposent différentes formules : mensualisé sur 6 ou 36 mois, frais de service inclus, dépannage et assurance compris, le choix est varié.

D'autres problématiques restent néanmoins à soulever. Si le système apparaît comme bénéfique, faut-il encore trouver un service disponible dans votre région et un abonnement compatible avec vos besoins.

Des acteurs privés ou parisiens

Le premier constat à faire sur la location de VAE, c'est qu'elle s'effectue en majorité en ligne. On retrouve des entreprises françaises ou étrangères comme Dance, Motto ou Swapfiets. Un service également localisé. En effet, les ateliers physiques se trouvent à Paris ou dans la proche périphérie, ce qui restreint le champ des possibilités pour certaines personnes. Rassurez-vous, un système d'acheminement jusqu'à l'adresse de votre choix est parfois possible.

Grande distribution, spécialistes automobiles, région : au choix

L'offre de location se développe de plus en plus. Pour rester dans le secteur parisien, on pourra citer la région Île-de-France et son service « Mobilité » avec l'offre : Véligo. À destination unique des Franciliens, une flotte de VAE basique allant jusqu'au cargo et vélo pour enfants a été créée. Si les marques automobiles proposent aujourd'hui leur propre gamme de vélos électriques, les centres et garages auto se sont mis à la location. C'est le cas, par exemple, de Norauto qui propose pour un jour, un week-end, une semaine ou deux, la location d'un vélo urbain. De 15 € la journée à 120 € les deux semaines, vous aurez l'avantage de retrouver cette offre dans plusieurs sites en France.

Autre acteur de la location de VAE : Décathlon ! Avec plus de 300 magasins dans l'Hexagone, l'enseigne propose un service de location pour 3 mois minimum à partir de 20 € par mois. Du VTT au vélo de ville, neuf vélos à des prix attractifs sont disponibles.

La location libre-service : vrai intérêt ?

Une solution plus urbaine, mais peut-être plus coûteuse peut faire l'objet d'un investissant sur le très court terme. En effet, la plupart des grandes villes bénéficient d'un service de location en libre-service.

C'est le cas des exploitants tels que Lime ou Uber. Tout comme les trottinettes électriques, une application vous permet de déverrouiller l'engin grâce à un système de géolocalisation. Problème de cette méthode, l'utilisation devient vite chère en payant à la minute. Pour un court trajet d'environ 20 ou 30 minutes, vous paierez quelques euros, mais vous ne roulerez pas toute la journée avec cette offre de location. À la différence du libre-service proposé par les villes elles-mêmes. Comme Lyon avec Vélo'v ou Bicloo à Nantes, de nombreuses communes possèdent un service public avec désormais une flotte électrique. Un forfait est à payer pour louer un deux-roues à la journée ou en longue durée. À Nantes, il faudra débourser 60 € pour le mois.

Avant de passer à la location, un intérêt tout particulier sur vos besoins en matière de déplacement est à analyser. Si les bienfaits du VAE sur la santé et l'environnement ne sont plus à démontrer, l'investissement mérite une réflexion plus profonde sur cette offre en plein développement.

Quels services proposent les acteurs du marché de la location ?

L'autonomie, le prix et la durée de location sont des critères primaires dans le choix d'une location :

L'autonomie

Entre 50 km et jusqu'à 100 km selon les modèles et les sociétés, vous devrez vous demander à quel usage et à quelle fréquence sera destinée cette future location. Un besoin au quotidien dans un environnement urbain, une sortie pour un week-end entre amis ou bien pour des vacances, l'autonomie dépendra également du modèle choisi.

Le prix

Si à la base vous vous dirigez vers la location et non l'achat immédiat, c'est pour une question de prix dans la grande majorité des cas. À partir de 20 € chez Décathlon, jusqu'à 40 € chez Véligo et plus de 100 € chez Swapfiets, les tarifs varient et dépendent de plusieurs paramètres, comme les performances de la batterie, les services d'assurance et de conciergerie, et les abonnements.

Durée de location

Louer un vélo demande des concessions et une attention particulière au contrat. De 6 à 36 voire 48 mois, la durée de location varie selon les offres. Mais attention, car certaines d'entre elles demandent un abonnement avec des frais de dossier à régler, et un engagement sur 6 mois ou un an. Certains abonnements coûtent plus cher et vous permettent de résilier votre contrat à tout moment. Si les démarches d'inscription sont simples (création de compte et enregistrement d'un moyen de paiement), il vous sera demandé quelques documents supplémentaires pour une location chez Décathlon par exemple : RIB, pièce d'identité, justificatif de domicile et parfois de revenus.

En dehors du prix de location, les offres proposent en options des accessoires payants et un service de réparation en plus d'un antivol. Grâce au forfait de mobilité durable, votre employeur pourra prendre une partie ou l'ensemble du prix de l'abonnement. Il est conseillé de se rendre sur le site « mesaidesvélo » pour savoir par commune, les aides attribuées à la mobilité douce.

Bon à savoir : si le Gouvernement a mis en place des bonus pour l'achat d'un vélo électrique jusqu'à la fin de l'année, ces aides ne sont pas compatibles avec la location de VAE.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.