Les navettes fluviales : Une solution crédible pour désengorger les villes ?

Les navettes fluviales : Une solution crédible pour désengorger les villes ?©Shutterstock, Media365

, publié le 10 novembre

À Rotterdam, Londres et même Strasbourg, les navettes fluviales sont devenues une nouvelle forme de mobilité. Pratique, ce mode de transport tend à se développer, mais remplacera-t-il un jour la voiture ?



Prêt à voguer pour aller au travail ? Depuis 1999, la Tamise est devenue l'une des routes préférées des Londoniens. Six lignes desservent 23 destinations le long du fleuve britannique. En 2020, Uber a lancé un partenariat avec l'opérateur Thames Clippers. Une vingtaine de bateaux circulent entre 6 heures et 23 heures avec une fréquence de passage de dix à vingt minutes. Résultat : plus de quatre millions de passagers utilisent chaque année ces navettes.

Moins de voitures, plus de bateaux

L'intérêt d'intégrer un mode de transport fluvial dans une ville traversée par un cours d'eau est double : fluidifier le trafic au centre-ville en permettant aux automobilistes d'aller au travail en bateau. Délaisser sa voiture et encourager la mobilité douce, la mission est simple. Dans un deuxième temps, ces navettes favorisent l'intermodalité. À Londres par exemple, les lignes fluviales sont intégrées dans le réseau métro et train. Un modèle que d'autres villes ont suivi comme à Rotterdam et Anvers. En France, c'est la capitale européenne qui s'est jetée à l'eau !

L'exemple strasbourgeois

Il n'est pas rare de trouver en France quelques villes qui proposent un service de transport bateau, mais dans un cadre touristique. À Strasbourg, la donne est différente. Batorama s'est installé en Alsace et propose des trajets quotidiens en navettes fluviales. Cependant, deux lignes sont mises à disposition des parlementaires. La première constitue un trajet centre-ville/parlement et la deuxième est utilisée uniquement en période de sessions parlementaires pour relier le centre-ville. Enfin, la dernière ligne fonctionne entre mai et octobre et propose un trajet entre la presqu'île  de la citadelle et le centre-ville.

Crédible dans un avenir proche ?

Le transport fluvial, c'est la nouvelle mode des métropoles européennes. Mais peut-on imaginer un jour qu'une partie de la population n'utilisera plus la voiture pour s'offrir une balade sur l'eau ? Paris 2024 devrait être la prochaine échéance que le monde entier regardera avec attention. Si la cérémonie d'ouverture se déroulera sur la Seine, des navettes pourraient également être mises à disposition pour transporter les spectateurs. Un projet... loin d'être validé ! Fiasco annoncé ou vraie solution de mobilité ? Dans quelques mois, Paris jouera gros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.