Mobilité douce

Les cyclistes peuvent-ils rouler sur les voies de tram ?

Lorsque les pistes cyclables sont absentes, les deux-roues sont parfois obligés de se mettre en danger pour circuler en ville. Voie de tram, trottoir, zone partagée, il n'est pas rare de croiser des cyclistes dans ces espaces. Mais cette pratique est-elle autorisée ?

Les vélos sont appréciés des Français et la saison estivale confirme cette tendance. Un mode de déplacement utilisé par conviction écologique, esprit de loisir ou par obligation professionnelle. Mais où peut-on circuler en tant que cyclistes, dans des centres-villes bondés ? Entre les voitures, les trottinettes, les skates électriques, les bus et trams, la cohabitation est parfois délicate. Pourtant, le Code de la route est formel sur une chose : rouler sur une voie de tram est interdit, sauf indication spéciale d'une commune ou décret en vigueur.

Dangereux voire mortel


La raison pour laquelle circuler sur une voie de tram est interdit est l'aspect dangerosité. En effet, les vélos urbains possèdent des pneus au diamètre plus petit que des VTT notamment et peuvent se coincer dans les interstices des rails. De plus, lorsque la chaussée ou les aiguillages du tram sont mouillés, le risque de chute est élevé. Les accidents constatés sont d'ailleurs plus nombreux les jours de pluie. Des chutes mortelles ont déjà été constatées dans certaines communes. En cas d'urgence, un tram mettra 70 mètres pour s'arrêter malgré une vitesse de 40 km/h. Vous hésitez encore à tenter le diable ? Une amende de quatrième classe est prévue pour le non-respect de cette mesure et s'élève à 135 €. De quoi refroidir certains aventuriers.

Zone partagée


L'autre problématique, ce sont évidemment les pistes cyclables. Plusieurs villes n'ont pas l'aménagement souhaité pour les deux-roues et le temps d'attente est parfois long, voire trop long ! À Nancy par exemple, la municipalité a décidé de changer les choses. Pour répondre aux besoins des adeptes de la mobilité douce, le tram a été supprimé sur la grande artère menant à la gare pour laisser place aux vélos et trottinettes. Dans certains cas, des décrets sont mis en place pour autoriser la circulation sur les voies de tram. Les zones partagées sont également concernées. Dans ces espaces où trams, voitures et vélos roulent au même endroit, les deux-roues peuvent emprunter ces routes en restant vigilants.

Des messages de prévention


La plupart des communes françaises veulent éviter à tout prix des accidents. À Montpellier, Marseille ou Clermont, les messages d'interdiction sont présents. Il est rappelé qu'un tram de 30 tonnes est guidé et pourra simplement freiner. Dans la capitale auvergnate vous pourrez notamment lire le message suivant : « Pour votre sécurité, n'utilisez pas les voies de tram. PAS juste UNE FOIS, juste JAMAIS ».

publié le 9 juillet à 08h40, Media365

Liens commerciaux