Les cyclistes ont-ils les mêmes règles de circulation que les automobilistes ?

Les cyclistes ont-ils les mêmes règles de circulation que les automobilistes ?©Pxhere, Media365

, publié le 28 février

Avec de plus en plus d'incivilités signalées, les vélos s'accordent parfois des droits en matière de circulation. Pourtant, le Code de la route détaille clairement les règles à suivre, qui sont étonnamment... les mêmes que les autres !

La pratique du vélo se développe à vitesse grand V et c'est tant mieux. En France, 40 % de la population sont des pratiquants réguliers du deux-roues. Entre les vélos personnels à assistance électrique ou non et les vélos libre-service, le secteur se porte bien. Mais attention !

Qui dit vélo, dit règles de circulation à respecter et malheureusement, ce n'est pas souvent le cas. Mais alors que faire et quels panneaux suivre à vélo ?

À vélo comme en voiture, les règles sont les mêmes. Le Code de la route explique via l'article R431-9 que « l'obligation d'emprunter les bandes ou pistes cyclables est instituée par l'autorité investie du pouvoir de police après avis du préfet ». En d'autres termes, même sur les pistes cyclables, la signalisation classique s'applique comme pour les feux.

Les panneaux

Quelques panneaux sont visibles en agglomération et s'adressent aux vélos. Il y a tout d'abord le plus commun de tous : le panneau bleu avec un vélo blanc au centre. Deux choses sont à retenir :

S'il est rond, la piste cyclable est obligatoire.
S'il est carré, elle est seulement conseillée.

D'autres panneaux sont également présents comme ceux indiquant une voie verte ou à double sens de circulation ou une zone de rencontre. Un panneau a récemment été installé dans plusieurs communes. Le « M12 », placé sous les feux, indique une autorisation de dépasser le feu rouge en suivant la direction de la flèche, mais en laissant la priorité aux piétons.

Et la circulation sur le trottoir ?

Très souvent, les piétons ont l'habitude de croiser le chemin d'un vélo sur un trottoir, ce qui est parfois très dangereux. Mais ont-ils le droit ?

Non. Le Code de la route indique que pour emprunter un passage piéton ou un trottoir, il faut descendre du vélo sous peine d'être sanctionné. Si les trottoirs sont interdits, ils sont exceptionnellement autorisés aux cyclistes de moins de 8 ans. Cependant, la vitesse doit rester raisonnable afin de ne pas gêner les piétons.

Attention aux sanctions !

Les cyclistes sont soumis à des amendes tout comme n'importe quel automobiliste. Si l'arrêt au stop n'est pas marqué, une contravention de 4e classe s'applique. Une amende forfaitaire de 135 € est prévue. D'autres sanctions sont détaillées sur le site de la sécurité routière. Le port d'écouteurs ou d'un téléphone en main est sanctionné (135 €), tout comme le défaut de freinage (68 €) ou le non-respect de l'arrêt au feu orange (35 €).

En dehors de la circulation, un guide des équipements vélo à posséder est disponible. On y apprend que le casque est recommandé (obligatoire pour les moins de 12 ans) tout comme le rétroviseur, mais que les feux, avertisseurs sonores et gilet rétroréfléchissant (hors agglomération) sont obligatoires.

Vous êtes maintenant au courant et prêts à rouler en toute sécurité, car le vélo reste bon pour la santé et un mode de déplacement écologique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.