Les " Chaucidous " ont le vent en poupe

Les " Chaucidous " ont le vent en poupe©Mairie de Bures-sur-Yvette, Media365
A lire aussi

, publié le 24 janvier

Ce dispositif, plus connu sous le nom de « Chaussée à circulation douce », s'implante sur le territoire français pour le plus grand bonheur des cyclistes et des piétons. L'aménagement de ces voies partagées permet une cohabitation sereine entre voitures, vélos et piétons.



Un drôle de nom, qui fera peut-être l'unanimité dans quelque temps en France ! « Chaucidou », ce terme tout droit venu de Suisse et utilisé au début des années 2000 en Allemagne et aux Pays-Bas, désigne un aménagement de la route pour la circulation des cyclistes et piétons. Comment ce système est-il mis en place ?

Dans certaines communes où la circulation à double sens est étroite, il a été décidé d'installer une voie partagée. Sur chaque côté d'une Chaucidou, deux voies pour cyclistes et piétons de 1,5 mètre (distance réglementaire) sont dessinées au sol. Les voitures doivent emprunter la voie centrale pour rouler sans dépasser sur les voies cyclables. Mais attention aux exceptions...

Deux cas à connaître

Quand un véhicule croise ou non des vélos sur les bandes latérales, il reste sur la voie centrale sans se déporter sur le côté. Cependant, si deux voitures se croisent, deux règles sont à suivre :

Si deux véhicules arrivent l'un en face de l'autre et qu'aucun vélo ni piéton ne se trouve sur les bandes latérales, ils doivent se déporter chacun sur leur droite et ensuite se rabattre sur la voie centrale.
Dans le même cas, si des vélos et/ou piétons sont présents sur le côté, les véhicules se déportent sur la voie de droite et restent derrière, en attendant que la voie centrale se libère.

On notera que la vitesse sur les Chaucidous est limitée à 70 km/h. Certaines communes comme Lyon ou Perpignan en ont installé dans des zones 30 pour améliorer la cohabitation entre les différents modes de transport.

La France intensifie leur installation

Ce dispositif vise principalement à sécuriser les vélos et piétons et adapter la vitesse des automobilistes. En France, la première Chaucidou a été installée en 2009 à Mérignac. Depuis, plusieurs villes ont emboîté le pas et c'est en Seine-Saint-Denis que la prochaine voie partagée verra le jour. À partir de mai 2023 sur la départementale 25 entre Pierrefitte et Villetaneuse, une Chaucidou prendra place pour une phase d'expérimentation d'un an. De quoi apaiser le trafic sur le territoire !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.