Le prix du stationnement dans les villes est au plus haut !

Le prix du stationnement dans les villes est au plus haut !©Shutterstock, Media365

, publié le 4 novembre

Les centres-villes sont-ils devenus inaccessibles ? Si certains tarifs en voirie restent stables, ceux des parkings n'échappent pas à l'inflation.



Il n'est pas toujours évident de trouver une place dans les grandes villes françaises. D'après une étude de Yespark (service de location de places de parking), les prix mensuels d'une place de parking ont augmenté de 6 % pour un prix moyen de 107 euros. On retrouve Paris (133 €/mois), Nice (113 €/mois) et Toulon (97 €/mois) dans les villes les plus chères. À l'inverse, Saint-Étienne (38 €), Dijon (42 €) et Rennes (44 €) sont les villes qui proposent le service le moins cher parmi les grandes villes.

Et en voirie ?

Certains automobilistes aiment se garer au plus près, dans l'hypercentre. Une mission parfois impossible quand on sait que les municipalités militent pour des rues de plus en plus axées piétons et mobilité douce. Si Paris reste la ville la plus chère pour se garer en voirie, ce sont Grenoble et Rennes qui complètent le podium. Comptez cinq euros pour une heure de stationnement dans la capitale. Si les prix restent stables par rapport à 2022 et 2021 avec une augmentation parfois de 30 centimes, deux villes ont vu leur tarif exploser. À Rennes, les prix pour une heure en voirie sont passés de 1,55 € à 2,50 € entre 2022 et 2023. À Strasbourg, ils sont passés de 1,40 € à 2 €.

Une explication ?

Alors que les prix des carburants sont déjà fortement élevés, la tarification du stationnement n'incite plus les Français à utiliser la voiture. Ce problème s'explique par la transformation des modes de déplacement. Les parkings vélos par exemple sont très demandés. Entre mars et août 2023, une hausse de 50 % a été constatée. Créer des emplacements spécifiques pour les deux-roues engendre une baisse des places pour les véhicules. Désormais, il faut miser sur les transports en commun ou les parkings relais, à l'entrée des villes, pour se balader dans les hypercentres des grandes villes de l'Hexagone. Et vous, vos déplacements ont-ils changé ? Acceptez-vous de payer plus cher pour garer votre véhicule dans les centres-villes ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.