La réglementation sur les trottinettes électriques évolue

A lire aussi

, publié le 8 septembre

Depuis le 1er septembre 2023, deux mesures ont été adoptées sur l'âge légal de conduite d'une trottinette électrique et sur le montant de l'amende en cas de non-respect des règles de transport.

Alors que les accidents graves en trottinettes électriques sont de plus en plus fréquents, la Sécurité routière en lien avec le Gouvernement accentue ses campagnes de prévention. Un plan national de régulation a d'ailleurs été annoncé en mars dernier. Si les trottinettes en libre-service ont quitté la capitale parisienne depuis la rentrée, la réglementation pour les EDPM (Engins de Déplacement Personnel Motorisés) reste d'actualité. Tout comme les vélos, les utilisateurs de ces engins sont soumis au respect strict de cette procédure. Prudence et conduite sur les pistes cyclables sont requises, tandis que l'alcool et le transport de personnes sont proscrits.

Âge et amende

La sécurité avant tout ! Un décret du 1er septembre 2023 est paru au Journal officiel pour sanctionner plus fermement les usagers. Retenez que l'âge minimum pour conduire une trottinette électrique n'est plus de 12 ans, mais de 14 ans. De plus, l'amende concernant la circulation à plusieurs sur une trottinette augmente. Si vous étiez passible d'une contravention de 35 € en cas de non-respect de cette mesure, l'amende passe à 135 €. Il en va de même pour la conduite sur les trottoirs. Enfin, une modification de la charte sur les conditions de vente, cession, location et utilisation des EDPM est prévue. Toute vente sera déclarée officiellement avec un numéro d'identification gravé sur l'engin en question.

Rappel

Conduire une trottinette ne signifie pas s'affranchir des règles de circulation du Code de la route. De 11 € pour un équipement obligatoire manquant jusqu'à 3 750 € pour un défaut d'assurance, les amendes peuvent être salées. On retiendra que le non-port d'équipement rétroréfléchissant la nuit, la conduite en dehors des pistes cyclables et l'utilisation d'un engin débridé (25 km/h) entre autres sont passibles d'une amende de 135 €. Comptez 1 500 € en cas de vitesse supérieure à 25 km/h. Pour rappel, les écouteurs ou casque audio restent interdits.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.