Des TER 100 % électriques sur les rails dans un avenir proche ?

Des TER 100 % électriques sur les rails dans un avenir proche ?©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 7 décembre

Alors que d'autres pays européens ont passé le cap de l'électrique, la France pense à renouveler entièrement son réseau ferroviaire. Le diesel ferait-il bientôt ses adieux ?



Vélo électrique, voiture électrique, l'énergie tendance du moment pourrait bientôt être utilisée dans le secteur ferroviaire. La SNCF prévoit d'intégrer des batteries électriques dans les trains régionaux. Mais l'autonomie sera-t-elle suffisante pour satisfaire l'ensemble du réseau ?

Fini le diesel

Rendre les lignes 100 % électriques, c'est le défi français. Alors que 13 000 km de lignes ne sont pas électrifiés sur le réseau national, l'arrivée des batteries pourrait faciliter certains trajets et les rendre moins polluants. Pour le moment, les TER misent encore sur le diesel - on compte environ un millier de trains en circulation dans l'Hexagone. La raison ? Certains territoires ne peuvent pas bénéficier d'une installation de lignes électriques en raison de la géographie et du contexte environnemental. En Italie par exemple, les tunnels sont parfois trop bas pour laisser place à l'électrification du réseau. Résultat, le diesel reste encore l'énergie la plus efficace. Le développement des batteries pourrait donc changer pas mal de choses.

Recharge en gare

En 2035, la SNCF espère ne plus compter sur le diesel. Des essais de trains avec batteries ont déjà commencé dans la Meuse. L'objectif est d'arriver à une autonomie d'environ 100 km pour réaliser de courtes distances. Si le diesel laisse place aux batteries, les rames, quant à elles, ne vont pas toutes disparaître. La société française mise aussi sur le rétrofit. Les moteurs seront enlevés pour installer les batteries, qui se rechargeront dès l'arrivée en gare. Bordeaux, Nîmes, Avignon et Marseille font partie des points stratégiques pour développer ce système de trains à batterie d'ici un an.

Décarbonation en route

Dans la pratique, les trains avec batteries se conduiront comme une voiture électrique. Sur le papier, l'utilisation de batterie permettra de réduire jusqu'à 85 % les émissions de CO2 par rapport à un train diesel. Seule question en suspens : le recyclage. En effet, la batterie d'un train  est plus grosse qu'une batterie de voiture. Il faudra donc contrôler la pollution que peut engendrer l'installation et l'entretien des matériaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.