Connaissez-vous les "zones à trafic limité" ou ZTL pour lutter contre la pollution ?

A lire aussi

, publié le 27 février

On les nomme ZTL (Zone à Trafic Limité) ou « zone apaisée ». Elles servent à diminuer les risques de pollution. Mais quelles sont les différences avec les ZFE, bien plus présentes en France ?

La bataille contre la pollution n'en finit pas de changer l'environnement urbain des métropoles. Des mesures fortes sont prises pour réduire les émissions de CO2 là où les piétons sont les plus présents. Après les ZFE (Zone à faibles émissions), voici les ZTL (Zone à trafic limité). On n'en compte pas moins de 238 en Europe, mais la France en possède seulement... 2 !

Une ZTL est tout simplement une zone piétonne où seuls les riverains peuvent circuler. L'accès est refusé aux engins motorisés. Tandis que la ZFE interdit l'accès à certains véhicules sur un périmètre donné. Mais le principe reste le même, à savoir diminuer la pollution.

Des objectifs précis

La « zone apaisée » a pour but de diminuer le flux de voiture dans les centres-villes. Les objectifs sont les suivants :

Un rééquilibrage de l'espace public pour que les piétons soient prioritaires et reprennent la possession des rues. On comprend également les cyclistes et les transports en commun.
Un souhait de diminuer le volume et la vitesse des véhicules. L'allure est limitée à 20 km/h dans ces zones.
Lutter contre la pollution de l'air. Qui dit moins de véhicules dit moins de moteurs thermiques.
Amélioration de la circulation des commerçants. Les centres-villes, souvent délaissés au profit de grandes zones commerciales en périphérie des villes, doivent reprendre le pouvoir et renforcer leur attractivité.

Qui peut réellement circuler en ZTL ?

Il est vrai que des exceptions existent pour circuler dans les zones à trafic limité. Les commerçants, le personnel médical, les personnes à mobilité réduite ainsi que les livreurs bénéficieront d'une dérogation pour entrer dans ces zones. Il leur faudra présenter un justificatif pour éviter l'amende en cas de contrôle.

Après Nantes en 2012 et Grenoble en 2017, Rennes vient d'annoncer le lancement d'une ZTL (en vigueur depuis le 13 février 2023) pour une phase-test. Les forces de l'ordre vont préconiser la pédagogie lors des contrôles pour que la population s'habitue au fur et à mesure.

Paris va également rejoindre le mouvement. D'ici 2024, une « zone apaisée » sera installée. Le secteur comprendra les arrondissements 1, 2, 3 et 4 ainsi que la Rive gauche au nord du boulevard Saint-Germain.

Et en Europe ?

Actuellement, on recense 8 pays (Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Lettonie, République tchèque, Slovénie) où des ZTL sont installées. Et c'est l'Italie qui arrive en tête avec... 228 ZTL ! De façon temporaire ou permanente, il est préférable de savoir à l'avance la réglementation en place dans les pays voisins. Au risque de prendre une amende, qui peut atteindre 100 €.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.