Connaissez-vous le feu piéton-cycliste ?

Connaissez-vous le feu piéton-cycliste ?©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 16 janvier

Lancé en 2022, le feu piéton-cycliste est de plus en plus visible en France. Un dispositif censé réguler les traversées aux passages pour piétons.



À Lyon, Clermont-Ferrand, Lille et Caen notamment, le feu piéton-cycliste n'est plus une surprise. Intégré au Code de la route depuis le 5 juillet 2022, le dispositif doit sécuriser le passage des piétons et la traversée des vélos. On trouve ce feu notamment lorsqu'une piste cyclable est en parallèle d'un passage piéton. Mais comment se différencie-t-il d'un feu classique ?

Un feu mixte

Expérimenté à Strasbourg, ce feu ressemble au feu piéton classique. On retrouve notamment un visuel de vélo rouge et vert pour indiquer à quel moment les cyclistes peuvent traverser. L'objectif est de clarifier le passage puisque chacun traverse sur la voirie qui lui est consacrée, mais il doit également réguler l'affluence. Le nombre de vélos a augmenté et la sécurité est un enjeu majeur. Alors que certains n'hésitent pas à rouler vite, ces feux tentent de raisonner les amateurs de vitesse et d'instaurer une cohabitation saine entre cycliste et piéton.

Une adaptation en douceur

À Lille et ses 150 kilomètres de pistes cyclables, la métropole fait la part belle à la multimodalité (de nombreux modes de transport différents sont présents). Dans la capitale nordiste, une augmentation moyenne de 10 % du nombre de cyclistes est constatée chaque année depuis maintenant 10 ans. Faut-il encore que chacun y mette du sien. Si certains respectent l'arrêt au feu rouge, d'autres n'avaient pas remarqué ce nouveau dispositif. Une bonne raison pour eux de filer tout droit au feu rouge...

Les passages piétons, l'autre défi

En 2021, les chiffres de la mortalité étaient revus à la hausse. Une augmentation de 6 % de piétons tués par rapport à 2020 et 28 % de cyclistes en plus. Il faut savoir que 40 % des accidents mortels en agglomération ont lieu sur un passage piéton. Outre le feu piéton-cycliste, d'autres dispositifs de sécurité routière ont été mis en place. C'est le cas des feux jaunes, indiquant aux piétons qu'il ne faut plus s'engager sur la voie. De Metz à Nantes en passant par Nice et Toulouse, les villes souhaitent désormais protéger leurs riverains de façon intelligente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.