Comment se porte le covoiturage ?

Comment se porte le covoiturage ?©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 23 octobre

Depuis janvier 2023, une prime de 100 € a été mise en place pour inciter au covoiturage. Si les trajets ont augmenté, les utilisateurs ne sont pas tous convaincus.



Le covoiturage séduit-il toujours autant ? Si le Gouvernement semble tirer un bilan positif de son plan lancé en décembre 2022, suivi de la prime de 100 € aux nouveaux conducteurs, quelques couacs ont été observés. Les voyageurs commencent à être de moins en moins emballés par le projet alors que le Gouvernement souhaite atteindre les trois millions de trajets quotidiens d'ici 2027.

Les chiffres sont bons

La première analyse à effectuer concerne les chiffres du covoiturage. Poussé par des aides et une volonté de réduire les émissions de CO2, le covoiturage se porte bien. Les trajets sont repartis à la hausse le mois dernier. Alors qu'ils avaient baissé cet été - en juillet et en août, on comptait entre 500 000 et 600 000 trajets - en septembre, 709 153 trajets ont été réalisés. Les prix du carburant toujours élevés peuvent également expliquer cette hausse du covoiturage. En avril dernier, le Gouvernement tirait ses premières conclusions sur la pratique depuis la mise en place de la prime de 100 €. Résultat, 2,7 millions de trajets effectués entre janvier et mars ; un chiffre qui a doublé par rapport à la même période, un an auparavant.

Une prime non versée ?

La prime initiée par le Gouvernement a convaincu pour le moment plus de 150 000 nouveaux conducteurs. Via un versement progressif, de 25 euros pour le premier covoiturage, puis le reste au 10e trajet, la prime doit servir de levier. Pourtant, certains internautes se plaignent d'un retard au niveau du versement de la prime. Entre la création du dossier et la confirmation des paiements, le temps d'attente est parfois de plusieurs mois. La société BlaBlacar a déjà reçu de nombreuses plaintes dans ce sens. La plateforme de signalement, Signal Conso est en place pour les utilisateurs.

Le covoiturage pas si avantageux ?

Les covoitureurs mettent en évidence un autre problème : les frais de commission. En effet, ils peuvent aller de 0 à 30 % selon les opérateurs. Les forums d'utilisateurs ne manquent pas de remarques négatives à ce sujet. « Sur trois covoitureurs, on a calculé, l'entreprise se fait pratiquement autant d'argent que moi ! Ce n'est pas normal. » explique un covoitureur de BlaBlacar. Les objectifs du Gouvernement semblent encore loin, malgré les avantages d'un point de vue écologique de la pratique. Prêt à franchir le pas ? Le mois dernier, le rapport dressé par Vinci Autoroutes sur l'autosolisme était inquiétant : en moyenne, 83 % des conducteurs sont seuls en voiture lors des trajets domicile-travail le matin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.