Comment choisir son futur vélo électrique ?

Comment choisir son futur vélo électrique ? ©Shutterstock, Media365

, publié le 1 mai

Il n'est pas toujours simple de choisir le bon modèle de vélo électrique. Autonomie, batterie, moteur et type de vélo... voici quelques conseils pour ne pas se tromper.

Avant de vous lancer dans l'achat d'un vélo à assistance électrique, il est important de déterminer vos besoins. Des vélos, il y en a pour tous les goûts, toutes les pratiques. Le vélo urbain, populaire et apprécié du public - il représente 40 % du marché - est sûrement celui vers lequel vous pouvez vous diriger, car il est idéal pour vous rendre au travail ou vous balader au quotidien. Le vélo type trekking est également très en vogue. Nommé VTC (Vélo Tout Chemin), il bénéficie de pneus plus larges et d'un meilleur amortissement. On retrouve également les vélos cargos plus lourds, mais qui permettent de transporter du matériel ou d'installer des enfants. Les VTTAE plus exigeants ou le vélo de course électrique complètent les grandes gammes de VAE.

Attention au poids !

Le poids est un élément à bien analyser. Alors qu'un vélo musculaire pèse en moyenne 15 kg, les vélos électriques se rapprochent facilement des 20, voire 25 kg. Si le poids peut vous faire peur, il est peut-être nécessaire de trouver des alternatives. Le vélo pliant électrique, plus compact et plus léger avec 15 kg environ sur la balance, pourrait vous plaire.

Batterie et moteur, même combat ?

Un vélo sans moteur ni batterie, c'est un peu comme un Tour de France sans public, ça n'a pas de sens. Retenez deux choses. Il existe deux types de moteur. Ceux placés dans le moyeu de la roue avant ou arrière, qu'on retrouve sur les modèles les plus abordables. On retrouve les autres dans le pédalier c'est-à-dire en position centrale. Plus performant, il fera néanmoins grimper la facture du vélo tout comme celle de la maintenance. Côté batterie, un VAE classique possède une capacité de 250 Wh. Pour les plus endurants, on trouve une capacité de 1 000 Wh. Pour les trajets quotidiens avec un vélo urbain, une capacité entre 300 et 400 Wh suffit. Vous pourrez monter à 500 Wh si vous roulez en VTT par exemple.

L'autonomie, le nerf de la guerre

Pour être homologué, un vélo devient électrique si la puissance du moteur ne dépasse pas les 250 W. Mais combien de kilomètres pouvez-vous réaliser ? Généralement, l'autonomie d'un VAE varie entre 30 et 150 km. Certains modèles sont dotés de deux batteries pour une distance de 200 km.

Et le prix ?

S'il est possible de trouver un vélo électrique entre 500 et 700 €, l'équipement sera minimisé. Comptez environ 1 000 € et jusqu'à 1 200 € pour une entrée de gamme avec des composants de qualité. À partir de 2 000 €, le vélo électrique bénéficie d'un moteur central performant avec une batterie placée dans le cadre. Il faudra aller au-delà des 3 000 € pour des modèles plus luxueux ou des VTT à assistance électrique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.