Bientôt la fin des signalisations de radars sur Waze ?

Bientôt la fin des signalisations de radars sur Waze ?©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 2 août

L'application mobile Waze pourrait bientôt disparaître. Avec 140 millions d'utilisateurs dans le monde, l'entreprise s'apprête à licencier. Google serait-il sur le point de prendre le pouvoir ?



Populaire depuis son lancement en 2008, l'application de navigation Waze possède quelques atouts. Disponible gratuitement sur Apple Store et Google Play, elle fonctionne grâce à sa communauté. En effet, les utilisateurs remontent les informations de type accident, présence d'animaux sur la route, radars, police mobile. Rachetée en 2013 par Alphabet, maison mère de Google, la société israélienne a vu arriver la concurrence avec une autre application de navigation : Maps. À la différence de Waze, Google Maps permet uniquement de communiquer des itinéraires et ne partage pas d'informations avec une communauté. Waze est depuis en perte de vitesse et doit jongler avec les décisions du géant américain. Problème, si Google décide de changer de modèle économique, Waze pourrait fusionner voire disparaître et perdre son atout majeur : la signalisation des radars en temps réel.

Que dit la loi ?

Présent dans 180 pays, Waze est apprécié du grand public. L'application est également connue pour ses partenariats avec des célébrités. Roger Federer et Christina Aguilera ont notamment prêté leur voix pour permettre aux automobilistes de naviguer. Mais Waze a bien failli perdre des utilisateurs à cause de certaines décisions gouvernementales. En 2021, le ministère de l'Intérieur soumet l'idée d'interdire aux GPS comme Waze ou Coyote le signalement des contrôles routiers. Après avoir saisi le Conseil constitutionnel, les applications ont eu gain de cause et peuvent continuer à fournir ces informations. Le Conseil a estimé que « la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux ».

Quel avenir ?

Une spécificité a cependant été mise en place. La communication d'informations en temps réel pourrait être interdite dans certains cas et décidée par les préfets. Dans des cas d'arrestation de véhicules à grande vitesse, de recherche de criminels ou d'alertes terroristes, un blocage temporaire peut être autorisé. Les utilisateurs Waze sont pour le moment tranquilles, mais pour combien de temps ? Après avoir licencié plus de 12 000 collaborateurs, Waze pourrait faire ses adieux. Des réunions auront lieu avec Google pour parler de l'avenir de l'application. Les semaines à venir seront tumultueuses et déterminantes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.