Mobilité douce

À vélo, vous pouvez perdre votre permis de conduire...

De plus en plus présents dans nos agglomérations, les vélos doivent également respecter un certain nombre de règles.

Connaissez-vous parfaitement les règles de circulation à vélo ? Un petit rappel pourrait vous éviter des amendes inutiles et la perte de votre permis de conduire. Avec la multiplication des deux-roues sur la chaussée, les habitudes des cyclistes ont changé. En 2022, plus de 700 000 Français pratiquaient le vélotaf. Pratique et écologique, ce moyen de transport séduit un grand nombre d'utilisateurs. Mais pour d'autres, il agace ! Une partie des cyclistes n'hésite pas à s'affranchir de quelques règles.

Jusqu'à 135 € d'amende

Comme une évidence, la première règle à respecter à vélo est d'utiliser les pistes ou voies cyclables. Car rouler sur un trottoir par exemple est passible d'une amende de 135 €. Seuls les enfants de moins de huit ans sont exemptés de cette règle. La sécurité est le deuxième point important, sur lequel tout le monde n'est pas d'accord. Le port du casque par exemple n'est pas obligatoire, mais « recommandé ». Cependant, les enfants de moins de 12 ans doivent le porter. Un adulte devra s'assurer, s'il transporte un enfant qu'il en soit bien équipé. Pour le non-respect de cette règle, là aussi une contravention de 135 € est prévue. D'autres infractions comme griller un feu rouge, ou téléphoner au guidon sont passibles d'un montant identique. Enfin, le port d'écouteurs ou d'un casque audio est formellement interdit.

Perdre son permis de conduire... à vélo

Commettre une infraction à vélo n'engendre pas la perte de points sur le permis de conduire, si vous en êtes titulaires. Cependant, vous pourriez le perdre en cas d'infraction grave. La conduite à vélo sous l'influence de l'alcool ou de stupéfiants, ou encore le délit de fuite, peuvent engendrer la perte du permis. Ces règles s'appliquent aux conducteurs de véhicules en général. Si la décision est ensuite prise par la justice, les forces de l'ordre peuvent temporairement vous confisquer votre permis si vous êtes en état d'ébriété.

publié le 5 juillet à 05h00, Thibaut Simon, Media365

Liens commerciaux