2024, l'année du vélotaf ?

2024, l'année du vélotaf ?©Shutterstock, Media365

, publié le 17 janvier

Pour réduire leur empreinte carbone, les entreprises font appels aux acteurs de la location de vélos électriques. Un secteur en plein boom qui séduit les salariés.



Le vélotaf, cette pratique de plus en plus courante qui consiste à utiliser son vélo pour aller travailler, connaît un véritable engouement ces derniers mois. La Banque Populaire Nouvelle-Aquitaine, le Crédit Agricole Centre-Est et beaucoup d'autres entreprises proposent à leurs salariés des vélos électriques de fonction. Une contribution à la mobilité durable qui présente des avantages.

Bénéfices pour les salariés

Gain de temps, pratique sportive, trajets économes et plus durables, les avantages sont nombreux pour les salariés. Utiliser un VAE lorsqu'on habite à une distance raisonnable de son travail devient aujourd'hui (presque) nécessaire pour soi et pour inciter la population à monter sur un deux-roues. En France, 3 % des trajets en ville se font à vélo. C'est encore peu quand le pays souhaite atteindre les 12 % d'ici 2030 - un objectif inscrit dans le plan vélo du Gouvernement. Alors que le vélo était considéré avant comme un loisir, l'essor de l'électrique montre qu'il est devenu un moyen de transport à part entière.

Les entreprises se mettent à la mobilité douce

Du côté des entreprises, proposer ce service permet aussi de contribuer à la bonne santé de ses salariés. Comme l'explique Jean-Christophe Melaye, fondateur de Bee.Cycle, tout le monde commence à s'y intéresser : « Le vélo devient attractif, les entreprises ont compris qu'une simple aide à l'achat ne suffisait pas, elles ouvrent les vannes. » En effet, le VAE réduit le coût du transport pour les entreprises et leur permet de devenir attractives en matière de recrutement.

Les acteurs du vélotaf

Des salariés, des entreprises, des vélos électriques... encore faut-il que les opérateurs suivent le pas. Ce n'est pas un problème ! La Fédération des Acteurs de Vélo en Entreprise s'est penchée sur les chiffres et a remarqué que le nombre d'acteurs de la location de VAE doublait chaque année. Zenride, Tandem, Tim Sports et bien d'autres reposent sur un modèle efficace : la location longue durée. Les salariés sélectionnent le vélo électrique de leur choix avec un montant maximal déterminé par l'employeur. Ce dernier prend en charge 70 % de la location. À la fin, le salarié peut acquérir le vélo à prix réduit. L'assurance, les frais de révision et la réparation sont compris dans l'offre de location. Exactement le même principe que pour une voiture !

L'État en soutien

Pour inciter à cette pratique, le Gouvernement propose une déduction fiscale de 25 % du prix de location des vélos pour les entreprises. Une aide que certains voudraient voir augmenter à 50 %.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.