Volkswagen ID.3 restylée

Chargement en cours
1/9
© Volkswagen

, publié le 22 juillet

Depuis son lancement en 2020, les concurrentes à la Volkswagen ID.3 se sont multipliées, au point que la marque a décidé de restyler prématurément sa compacte électrique. L'occasion de corriger certains défauts et de la faire monter en gamme, pour revenir dans la course ?

Elle avait introduit à son lancement en 2020 la toute nouvelle gamme « ID. » dédiée aux modèles 100% électriques de Volkswagen. L'ID.3 apportait à ce marché encore naissant une proposition plutôt originale, sous la forme d'une berline compacte à cinq portes au design enjôleur. Une sacrée rupture avec le style sérieux et conservateur des créations de la marque à l'époque. Trois ans plus tard, elle passe déjà par la case restylage, pour tenter de corriger les principaux défauts remontés par ses clients. Ce rafraîchissement sera-t-il suffisant pour la remettre dans le coup, elle qui s'est fait doubler par son grand frère ID.4 en Europe, et souffre toujours de tarifs trop élitistes ?

Un gommage plus que de la chirurgie

Volkswagen a agi avec parcimonie pour cette mise à jour. À tel point qu'au premier coup d'œil on serait en droit de se demander si elle a véritablement changé. Les évolutions sont assez subtiles, plus proches d'un lifting léger que d'une profonde chirurgie esthétique. Mais en l'occurrence, ce n'est pas si dérangeant : l'ID.3 est encore jeune, son biodesign toujours dans l'air du temps, il ne s'agissait pas non plus de la dénaturer en lui enlevant ses gimmicks. Au contraire, on s'est attaché à lui gommer ses imperfections, subtilement certes, mais pour la faire monter visuellement en gamme.

Une vraie Volkswagen

Plus de motifs en nid d'abeille sur la calandre, plus de bandeau de capot noir, plus de badge sur les ailes avant, plus de motifs 3D sur la custode arrière. Cela paraît peu, mais sans ces fioritures, l'ID.3 restylée apparaît plus statutaire et moins bizarroïde qu'auparavant. Jusqu'à présent, on pouvait se dire en la voyant : « Regarde, c'est une voiture électrique », aujourd'hui, on se dirait plutôt : « Regarde, c'est une Volkswagen ». Une électrique n'a pas besoin d'être exagérément originale pour qu'on la remarque, son absence de bruit suffit.  C'est un peu le message que l'on croit interpréter de la part de Volkswagen à travers cette mouture fraîchement mise à jour...

Une ID.3 plus accueillante

Une philosophie que l'on retrouve d'ailleurs à bord, où là aussi un soin a été apporté pour la rendre moins « cheap » qu'auparavant. Les plastiques, autrefois durs, sont désormais moussés de série, les portières ont été redessinées, la sellerie est en matériaux recyclés, et le tableau de bord peut désormais accueillir un écran tactile de 12 pouces. Pour le retour des commandes physiques en revanche, il faudra attendre la prochaine génération... Une fois derrière le volant, rien de nouveau sous le soleil en revanche. Il y a bien de nouvelles aides à la conduite, comme le Travel Assist qui permet de changer de voie de manière automatique, mais pour le comportement pur et dur, l'ID.3 reste une petite urbaine vive et agile, qui encaisse bien les irrégularités de la route et se montre dynamique sur route sinueuse, surtout ici, sur les routes de Bretagne ! Dommage que sa direction et son amortissement - voiture électrique oblige - soient aussi molletonnés, on aurait aimé avoir davantage ce sentiment de contrôle sur elle.

Jusqu'à 557 kilomètres d'autonomie

Les mêmes packs de batteries qu'auparavant sont proposés : 58 kWh pour une autonomie annoncée à 427 km, et 77 kWh pour atteindre les 557 km. Cette dernière peut être rechargée de 5 à 80% en seulement 30 minutes, grâce à une puissance de recharge jusqu'à 170 kW sur chargeur rapide. La gamme a été simplifiée autour de trois finitions, dont celle d'accès (baptisée Life Plus) qui embarque de série un écran tactile de 12 pouces, une caméra de recul, des jantes 18 pouces, et des feux à LED. Mais à quel prix ? Comptez 42 990€ sur cette finition avec la petite taille de batterie, soit 37 990€ une fois le bonus déduit. Volkswagen aurait tout intérêt à réintroduire sa version « City », plus dépouillée certes, mais qui avait le mérite de rendre l'ID.3 accessible sous les 30 000€...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.