Voiture électrique : augmenter les frais de douane pour contrer la Chine ?

, publié le 21 mai

Trop compétitives, en Europe, les voitures chinoises ? C'est en tout cas ce que juge la Commission, qui devrait prochainement augmenter drastiquement ses droits de douane sur tous les modèles produits dans l'Empire du Milieu...

Avec 28% d'augmentation de leurs ventes en 2022, et même 37% en 2023, les voitures électriques chinoises progressent vite et bien en Europe. De BYD à Geely, de Chery à Dongfeng, en passant par MG, Nio, XPeng ou encore Hongqi, elles sont nombreuses à voir investi massivement le Vieux Continent.

La Commission européenne enquête

Mais depuis plusieurs mois, la Commission européenne enquête sur des soupçons d'ingérence du gouvernement chinois dans ses constructeurs nationaux, qu'elle accuse de subventionner illégalement. Elle a aussi dans le viseur les modèles occidentaux assemblés en Chine à bas coûts, comme le font déjà Dacia, BMW, DS, Citroën ou encore Tesla. Conséquence directe, elle devrait appliquer de lourds droits de douane sur toutes les voitures importées de Chine, qu'elles soient chinoises ou étrangères...

L'Union européenne hausse le ton

Pour rappel, ils s'élèvent à l'heure actuelle à 10% de la valeur du véhicule, trop peu pour pouvoir freiner réellement leur essor. Car avec des coûts de production moindres, des incitations fiscales intéressantes (de la part du gouvernement chinois), et des droits de douane européens peu élevés, les voitures chinoises avaient jusqu'à présent toutes les cartes en main pour proposer des tarifs d'appel très compétitif chez nous. Tout cela sera bientôt terminé, puisque la Commission devrait relever dès cet été ses droits de douane de 10% à 25% pour les voitures importées de Chine. Les constructeurs chinois seront donc bien obligés de revoir leurs prix pour contrecarrer cette hausse de coûts, et rester rentables.

100% de droits de douane aux États-Unis !

L'Europe suit donc le chemin tracé par les États-Unis, qui avait déjà revalorisé leurs droits de douane sur les voitures chinoises à 25%, durant la présidence de Donald Trump. Alors que la guerre électorale fera prochainement rage entre l'ex-président et son successeur, Joe Biden, le gouvernement a annoncé réfléchir à appliquer, à terme, un droit de douane de 100% sur ces véhicules ! Face à l'essor des entreprises chinoises, les Occidentaux commencent donc à hausser le ton...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.