TotalEnergies, BP : Les pétroliers passent à la recharge électrique

A lire aussi

, publié le 26 mars

Après TotalEnergies, le pétrolier BP vient d'annoncer le lancement de 25 stations de recharge électrique en France, via sa filiale BP Pulse. Des bornes ultra (ultra) rapides arrivent sur le marché français.

Ce n'est plus un secret, le marché de l'électrique se développe et certains acteurs des énergies fossiles l'ont compris. La société pétrolière britannique BP annonce le lancement de bornes électriques ultra rapides en France. D'ici la fin de l'année 2023, les stations de recharge permettront aux automobilistes d'utiliser des bornes de 300 kW. Une puissance non négligeable, quand on sait que la plupart des bornes présentes sur le marché offre 270 kW.

100 000 en 2030

Déjà implanté au Royaume-Uni, en Allemagne ainsi que dans huit autres pays européens, BP Pulse arrive dans l'Hexagone. Le pétrolier ne va pas s'arrêter là, puisque d'ici 2030, il souhaite installer plus de 100 000 points de recharge dans le monde. Avec l'augmentation du prix du baril et la nécessité de passer à l'électrique, comme le souhaite l'Union européenne (arrêt des moteurs thermiques en 2035), les pétroliers se positionnent sur ce marché. TotalEnergies a d'ailleurs annoncé revendre plus de 1 600 stations-service.

Un partenariat solaire

Pour débuter sur le territoire français, BP Pulse s'associe à La Compagnie de Phalsbourg, entreprise immobilière. Les deux entités ont pour projet d'installer 1 000 bornes pour cette compagnie, alimentées par 100 000 m2 de panneaux solaires. Si on ne connaît pas encore le nombre de bornes qui seront disponibles dans les stations, on en sait un peu plus sur les charges allouées à celles-ci.

Trois formats de charge

Si le réseau se concentre sur des charges ultra rapides avec une puissance de 300 kW, des prises moins rapides seront disponibles : de 50 et 150 kW ! Si les tarifs entre 0,50 et 0,70 € du kWh devraient suivre ceux du marché de TotalEnergies, Fastned, Ionity, une charge de 160 km sera disponible en 15 minutes. De plus, une charge de 10 à 80 % coûtera pour une Renault Mégane E-Tech par exemple, environ 25 €.

Les aires d'autoroutes et les centres commerciaux devraient accueillir ces stations pour permettre aux utilisateurs de faire ses courses tout en rechargeant son véhicule. Rendez-vous à la fin de l'année pour en savoir un peu plus sur le développement du réseau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.