Green auto

Rimac Verne : un taxi autonome prêt à sillonner les routes d'Europe !

Le premier robotaxi de grande série ne viendra pas de Tesla, mais de Rimac, constructeur croate de véhicules électriques, qui a damé le pion au constructeur américain ! Voici la Rimac Verne.

Si vous avez déjà entendu le nom de Rimac, c'est probablement pour sa supercar Nevera, 100% électrique . Ce que vous ne savez sans doute pas, c'est que Rimac est aussi une société d'ingénierie développant des solutions pour l'automobile en qualité de fournisseurs. Et parmi elles, des solutions autonomes et électriques.

Après les supercars, les robotaxis !

C'est ce savoir-faire que Rimac veut mettre en avant avec la Verne, hommage au célèbre écrivain français. Cette voiture futuriste et élégante à laquelle on accède aux portes latérales coulissantes est capable de se conduire seule, ou plutôt de conduire seule ses passagers à bon port, puisqu'elle aura vocation à être utilisée comme taxi . À bord, il n'y a ni volant ni pédales. Les deux occupants disposent de sièges enveloppants et confortables qui peuvent être réglés en position couchette, et d'un grand écran de 43'' pour suivre l'itinéraire ou profiter de leur contenu multimédia. Ils pourront en outre personnaliser leur expérience via l'application, notamment en matière d'éclairage d'ambiance et de température à bord associée à leur profil.

Conduite autonome de niveau 4

Pour amener ses occupants à destination sans intervention humaine, la Verne est bardée de capteurs en tous genres , fournis par la société de référence en la matière, Mobileye. Cela lui permet d'atteindre une autonomie de niveau 4, soit presque une autonomie complète. Une commande manuelle située entre les sièges permet toutefois d'arrêter le véhicule en cas de défaillance du système. Les véhicules pourront retourner d'eux-mêmes à leur base à intervalles réguliers, notamment pour permettre à des opérateurs de les contrôler et les nettoyer.

D'abord en Croatie puis dans le reste de l'UE

Rimac lancera le Verne dans les rues de Zagreb, capitale de sa Croatie originelle, dès 2026. Le service sera ensuite déployé progressivement dans 11 villes de l'Union européenne et du Royaume-Uni, mais aussi au Moyen-Orient. L'entreprise dit par ailleurs être en discussion avec 30 villes de par le monde.

publié le 6 juillet à 09h10, Quentin Pannaud, Media365

Liens commerciaux