Renault Clio E-Tech

Chargement en cours
1/7
© Renault
A lire aussi

, publié le 7 octobre

Pour l'aligner sur sa grande rivale Peugeot 208, Renault a musclé sa Clio avec une robe beaucoup plus agressive, et une nouvelle finition sportive Esprit Alpine. Nous l'avons essayée en version hybride de 145 chevaux.

Lancée en 1990, la Clio est un best-seller absolu pour Renault. En tout cas, jusqu'à l'arrivée d'une bien encombrante Peugeot 208 deuxième du nom qui s'est imposée comme la coqueluche du segment B. Y compris sur son marché natal. La raison de ce succès ? Son design acéré ! Qu'à cela ne tienne, les responsables de la marque au losange ont recruté le designer de la marque au lion, Gilles Vidal !

Merci Gilles Vidal !

Et le nouveau boss n'a donc pas tardé à apporter sa patte pour rendre la compacte plus « féline ». La Clio gagne ainsi en prestance, malgré des dimensions inchangées. À l'intérieur, pas de révolution. Nous avons essayé la nouvelle finition haut de gamme désormais baptisée « Esprit Alpine » pour se mettre en adéquation avec le reste de l'offre. Le cuir a cédé sa place aux matériaux recyclés et quelques logos et autres surpiqures des sièges plus galbant soulignent le caractère exclusif du modèle.

Douceur et performance

Notre version d'essai hybride E-Tech est appelé à constituer le cœur de l'offre Clio, et du haut de ses 145 chevaux, est également la motorisation la plus puissante. Elle combine deux moteurs électriques de 36 kW et 18 kW, à un moteur thermique essence 4 cylindres 1.6l de 94 chevaux. Le tout est associé à une boîte de vitesses sans embrayage et à une batterie de 1,2 kWh. Son principal défaut est d'amputer le coffre de quelque 90 litres, réduisant sa contenance à 301 unités.

On aime rouler...

Mais sur la route, l'ensemble se révèle fort agréable, alliant douceur et performances, malgré un léger manque d'entrain de la boite de vitesses. Cet ensemble a aussi le chic de repasser aussi souvent que possible en mode électrique, permettant ainsi de réduire la consommation à environ 5l/100km durant ce galop d'essai, où nous n'avons pas cherché à ménager notre monture. Au contraire même, puisque le châssis de la Clio répond toujours présent lorsqu'on hausse le rythme.

Comportement supérieur

La Clio a toujours été parmi les plus enjouées du segment et cette nouvelle livrée « façon sport » ne fait qu'enfoncer le clou. Direction revue et suspension peaufinée, la petite française vous fera plaisir dans les enchainements de virages. Et en conduite plus coulée, l'efficacité et la qualité du châssis renvoient un réel sentiment de sécurité, à tel point que l'on peut avoir l'impression de conduire un véhicule de catégorie supérieure. Un vrai argument pour certains acheteurs. Mais pour profiter de cette version hybride, il faudra bourse délier puisqu'elle est facturée à partir de 23 600€, et même 27 400€ pour la finition Esprit Alpine illustrée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.