Les ventes de voitures électriques se multiplient en Europe

, publié le 4 juillet

Les ventes de voitures particulières neuves ont explosé en Europe au mois de mai, et notamment en France. Les électriques aussi tirent leur épingle du jeu...

938 950. C'est le nombre de voitures particulières (hors véhicules utilitaires légers) qui ont été immatriculées dans l'Union européenne au mois de mai d'après l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA). Un chiffre en progression de 18,5% par rapport à l'année précédente. Dans le détail, le marché automobile européen sur les six premiers mois de l'année a augmenté de 18% par rapport à l'année dernière, avec 4,4 millions de voitures vendues. Nous en sommes même à 10 mois de croissance !

Du mieux partout, et des crises qui se résorbent

Les quatre principaux marchés sont tous dans le vert, avec des augmentations significatives en Italie (+23,1%), en Allemagne (+19,2%) et même en France (+14,8%). Une embellie à la faveur de l'amélioration générale des pénuries de pièces et différentes crises de la production. Certes les délais de livraison demeurent longs, mais l'approvisionnement en puces et en câble moins critique qu'auparavant, et la meilleure santé des prix du carburant ont poussé les consommateurs européens à l'achat du neuf.

Les ventes d'électriques explosent

Autre surprise : le marché de l'électrique ne s'est jamais aussi bien porté ! Les voitures à essence (36,5% de part de marché), hybrides (25%) et diesel (14,3%) restent en tête des immatriculations, mais l'électrique n'est pas loin, avec 13,8% de présence. Ses ventes ont bondi le mois dernier de 70,9%, pour atteindre 129 847 unités. Elles ont même grimpé de 118,4% aux Pays-Bas et 82,6% en Suède (+48,7% pour la France). Des chiffres qui témoignent de l'excellente santé de cette motorisation, qui s'installe de plus en plus dans notre paysage.

De plus en plus de Français se laissent tenter

Les constructeurs multiplient les modèles, les autonomies s'allongent, le réseau de bornes s'étend, les aides se prolongent. De plus en plus d'acheteurs sautent le pas vers l'électrique, qui rassure bien plus qu'auparavant quant à ses principaux freins que sont l'autonomie, le temps et les infrastructures de recharge. Il reste cela dit beaucoup de progrès à faire sur les prix moyens (entre 35 000 et 40 000€), qui continuent de freiner ses ardeurs...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.