Les ventes de voitures électriques en baisse ?

A lire aussi

, publié le 15 mai

Alors que les ventes de voitures électriques avaient bondi en 2023, dépassant même celles du diesel, leur position est plus délicate depuis le début de l'année. Plusieurs raisons à cela.

Avec 298 522 unités vendues l'année dernière en France, les voitures électriques ont eu le vent en poupe. Comme un symbole, elles ont dépassé en 2023 la part du diesel dans les immatriculations annuelles, celui-ci étant relégué désormais, avec à peine 10% de part de marché, derrière l'essence, l'hybride et l'électrique. Mais depuis le début de l'année, la tendance n'est plus la même, et on observe un grave ralentissement des ventes de voitures à batteries dans l'Hexagone, et dans le reste de l'Europe d'ailleurs. Elles n'augmentent plus, voire se tassent, puisque leur part de marché n'était que de 18% sur les quatre premiers mois de l'année, soit à peine un petit pour cent de plus que les 17% enregistrés à fin décembre... Comment l'expliquer ?

Des ventes dopées par le leasing social

Mis en place par le gouvernement du 14 décembre au 31 mars , le leasing social est une mesure destinée à rendre la voiture électrique plus accessible, en incitant les constructeurs à proposer une location inférieure ou égale à 150€ par mois pour un modèle à batterie. Une vingtaine de modèles étaient concernés, et de très nombreux Français se sont laissé séduire ! Une étude du cabinet Mobilians explique même que, sur les quatre premiers mois de l'année 2024, le leasing social a « dopé » les immatriculations d'électriques neuves en France ! On estime en effet que 18% des ventes de voitures à batteries sont dues à cette mesure. Vous voyez le problème ? Maintenant que le leasing a pris fin, comment les constructeurs vont-ils stimuler la demande pour ces modèles ?

Des nouveautés qui se laissent attendre

Réponse : en lançant des nouveautés ! Et c'est aussi ce qui pourrait expliquer ce ralentissement des ventes : les Français préfèrent attendre l'arrivée de nouveaux modèles prometteurs, plutôt que de se précipiter sur des modèles parfois en fin de vie. Et à ce jeu, plusieurs nouveaux modèles électriques arrivent ! Les Citroën ë-C3 et C3 Aircross, Renault 5 et Scénic E-Tech, Opel Frontera et Grandland, Peugeot e-3008 et e-5008, mais aussi Cupra Tavascan, Mini Aceman ou encore Audi Q6 e-tron. Suffisant, pour inverser la tendance ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.