Le Renault Scénic change de bord

A lire aussi

, publié le 5 septembre

Renault renouvelle son historique Scénic sous une silhouette inédite, qui change tout ! Désormais crossover, désormais électrique, est-il digne de porter ce patronyme ?

On attendait depuis longtemps qu'il renaisse de ses cendres, c'est aujourd'hui chose faite : le Renault Scénic est bel et bien de retour ! Mais pas tout à fait sous la même forme qu'auparavant. Exit le format monospace, la grande faucheuse est passée par là et il arbore désormais un style de crossover. Autre changement et pas des moindres, il n'est disponible plus qu'exclusivement en motorisation électrique. Renault intensifie par là son offensive dans la catégorie, après la petite sœur Mégane E-Tech.

Digne du patronyme ?  

Comme le premier Scénic qui était basé sur la Mégane justement, cette nouvelle mouture reprend beaucoup d'éléments de la « petite » électrique. Silhouette, nez plongeant, projecteurs en deux parties avec feux de jours verticaux, jusqu'à la planche de bord qui est rigoureusement identique. Elle arbore le même design épuré, et la large console centrale tactile Open R Link dotée d'un système d'info divertissement Google. Mais le Scénic, c'est un modèle qui brillait par le passé par ses arguments en faveur des familles. Quid de celui-ci ? Certes les sièges passagers en trois parties ont disparu au profit d'une banquette d'un seul tenant. Renault vante cependant l'habitabilité arrière généreuse - notamment aux jambes - grâce à un empattement long de 2,78m. Au niveau modularité (un autre point fort des Scénic précédents), il se targue d'un volume de coffre de 545 litres, d'un toit vitré opacifiant (développé avec Saint-Gobain) et d'un accoudoir central modulable.

620 kilomètres d'autonomie

Sous le capot et selon les architectures, le bloc électrique pourra fournir jusqu'à 220 chevaux. La batterie, d'une capacité de 87 kWh autorise une autonomie jusqu'à 620 kilomètres. Un vrai plus pour les familles par rapport à celle de la Mégane, qui culmine à 470 kilomètres. Enfin, ce Scénic quatrième du nom est la première Renault électrique à proposer la finition « chic sportive » Esprit Alpine. Elle sera assemblée, comme la Mégane, sur le site ElectriCity de Douai, dans le Nord. Une nouvelle proposition intéressante, qui, on l'espère, ne sera pas trop gourmande au niveau des tarifs, talon d'Achille de la Mégane...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.