Le Rallye-raid Dakar 2024 passe au vert

Le Rallye-raid Dakar 2024 passe au vert©Africa Eco Race, Media365
A lire aussi

, publié le 19 janvier

Le Dakar 2024 prend fin aujourd'hui, et le moins que l'on puisse dire, c'est que les technologies hybrides étaient à l'honneur lors de cette édition.



Les voitures de course passent dans une nouvelle dimension. Alors que le Dakar (5 au 19 janvier) et l'Africa Eco Race (30 décembre au 14 janvier) ont animé ce début d'année 2024 dans le monde du sport automobile, les technologies, elles aussi évoluent (en bien). En 2030, le Dakar souhaite passer à 100 % d'énergies alternatives grâce au programme « Dakar Futur ».

Mission 1000

Outre l'aspect compétition, le Dakar profite de son succès pour mettre à l'honneur les technologies innovantes via un format de course inédit. Une course en marge des étapes du rallye avec 10 véhicules engagés. Objectif, obtenir un maximum de points en roulant grâce aux modes de conduite écolo, en effectuant des défis, ainsi qu'en partageant sur les réseaux les valeurs et les enjeux des différentes motorisations (100 % électrique, 100 % hydrogène, technologie hybride).

Les constructeurs au vert

Parfois critiqués, le Dakar et le Rallye-Raid en général tentent de redorer leur blason d'un point de vue écologique. Les constructeurs l'ont compris et engagent désormais des véhicules plus respectueux de l'environnement. Toyota a engagé sur Mission 1000, son HySE-X1, un buggy à hydrogène. Une idée qui a convaincu Yamaha, Honda, Kawasaki et Suzuki de collaborer ensemble sur le projet. Avec cinq équipages engagés sur le Dakar, Toyota Gazoo Racing a également mis à l'honneur le Hilux. Un véhicule qui bénéficie de carburants contenant 70 % de matières renouvelables. Repsol Technology qui produit ce carburant s'est basé sur des déchets réutilisables comme l'huile de cuisson usagée. Le progrès ne s'arrête pas, même dans le désert !

Le savoir-faire français à l'honneur

L'Africa Eco Race était l'occasion pour une entreprise française de se montrer. Green Corp Korporation (GCK), firme savoyarde, a dévoilé avant le départ de la course son prototype : e-Blast H2. Un modèle plus performant que celui présenté en 2021. Grâce à une pile à combustible forte puissance, le moteur peut atteindre 430 chevaux. De plus, GCK a fondé Apache Automotive, la team qui a fait des ravages sur l'Africa Eco Race. Deux équipages ont bravé le sable africain : Pierre-Louis Loubet avec François Borsotto et Gautier Paulin avec Rémi Boulanger. Ce sont ces derniers qui ont remporté la 15e édition avec plus de quatre heures d'avance sur leur dauphin. Un exploit permis grâce à l'Apache APH-01. Un prototype conçu avec des matériaux écologiques intégrant une technologie hybride de 48 V alimenté en biocarburant. Bravo et rendez-vous l'année prochaine !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.