Le développement des bornes électriques en France

A lire aussi

, publié le 24 avril

Fin 2023, plus d'un million de véhicules hybrides rechargeables et 100 % électriques circulaient sur les routes de l'Hexagone. L'enjeu se porte désormais sur les batteries et le réseau de recharge, dont le développement est parfois inégal.

En entreprise, à domicile ou sur les aires d'autoroute, les moyens de recharger son véhicule électrique se multiplient. Alors que la voiture 100 % électrique est entrée dans le quotidien de 62 % de Français, le réseau de bornes doit suivre le rythme. D'après l'Observatoire français de la transition écologique, plus d'un million de points de recharge sont utilisés chez les particuliers, soit une augmentation de 46 % par rapport aux données de l'année 2022.

Maison individuelle ou copropriété : un développement différent

Si vous décidez d'installer une borne à domicile, plusieurs options s'offrent à vous. La prise domestique est la solution la plus simple, mais doit être vérifiée et protégée. Une batterie de 50 kWh mettra par exemple plus de 20 heures à se charger. Installer une prise renforcée en passant par un électricien vous permet de gagner en temps de recharge. Généralement, la puissance à laquelle vous pouvez recharger est comprise entre 3,7 kW et 22 kW. Toujours sur la batterie de 50 kWh avec une puissance de 3,7 kW, il vous faudra environ huit heures pour recharger votre véhicule, contre seulement 1h30 avec une puissance de 22 kW. Choisir une borne pilotable est également une solution. Vous pourrez bénéficier dans ce cas d'un crédit d'impôt et faire des économies en programmant la charge du véhicule aux heures les plus favorables. En revanche, des difficultés s'observent au sein des copropriétés. Seulement 3 % des résidences collectives sont équipées d'un équipement dédié à la recharge.

La recharge publique

Il est toujours possible pour n'importe quel conducteur de recharger son véhicule sur les bornes publiques. Avec plus de 120 000 points de charge installés en France, il suffit de vérifier leur disponibilité sur des applications, telles que Chargemap pour brancher ensuite son véhicule. Malgré les dispositifs en place, on remarque que les Français les utilisent moins puisqu'ils sont 31 % à charger leur véhicule sur des bornes publiques, un chiffre en baisse. Même constat en entreprise. Avec 700 000 points de recharge disponibles, seulement 9 % des Français en profitent. Si le déploiement suit le rythme et les attentes du Gouvernement, il faut encore convaincre les Français de profiter de tous les dispositifs mis en place.

Et sur les grands axes ?

Le dernier point qui pose problème aux utilisateurs de véhicules électriques, c'est évidemment les longs trajets. L'autonomie sera-t-elle suffisante ? Actuellement, la recharge rapide est disponible tous les 80 km en moyenne sur les grands axes et 87 % des aires d'autoroute sont équipées d'au moins une borne haute puissance (supérieure à 150 kW). D'ici 2026, les états membres de l'UE devront proposer des infrastructures de recharge rapide tous les 60 km. Un souhait du Parlement européen. Reste à savoir si dans la pratique, les pays pourront le réaliser.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.