La Porsche Panamera passe la troisième

La Porsche Panamera passe la troisième©Porsche, Media365
A lire aussi

, publié le 7 décembre

Pour notre plus grand bonheur, Porsche renouvelle sa grande berline sportive Panamera en une troisième génération, et pour une fois elle n'est pas électrique ! Bien qu'hybride, elle est toujours proposée en V6 et V8...



Malgré le succès de la Taycan électrique, Porsche n'abandonne pas pour autant sa Panamera, qui était son premier modèle à quatre portes. Il faudra un œil avisé, ou une bonne connaissance de la gamme Porsche pour distinguer la nouvelle Panamera au premier coup d'œil. Pourtant à bien y regarder, on constate que l'ensemble de la face avant, capot, bouclier, phares ont été intégralement redessinés. L'intérieur évolue bien plus en profondeur. Comme dans le Cayenne, il y a désormais trois écrans, puisque le passager dispose désormais de son propre écran pour gérer le multimédia.

Dynamisme et aérodynamisme

Si la plateforme reste identique à la précédente génération, les organes mécaniques ont copieusement évolué. Surtout la suspension, tout simplement révolutionnaire. À l'approche des passagers, la voiture se relève de quelques centimètres pour faciliter l'accès à bord. Et une fois en route, cette suspension adapte automatiquement la hauteur de caisse pour favoriser le dynamisme et l'aérodynamisme. Mais surtout, elle est capable de défier les lois de la gravité en virant complètement à plat, mais aussi en contrant les effets de tangage à l'accélération et au freinage.

Une grande berline statutaire et hybride

Porsche annonce plusieurs motorisations hybrides, coiffées de la Turbo e-Hybrid mariant le moteur V8 4.0l à un moteur électrique de 190 chevaux pour offrir une puissance totale de 680 chevaux ! 3,2 secondes suffisent à passer de 0 à 100 km/h, la vitesse de pointe est fixée à 315 km/h, et l'autonomie passe à 91 kilomètres en full électrique. De leur côté, les Panamera et Panamera 4 sont équipées du V6 2.9l de 353 chevaux et 500 Nm. La commercialisation est prévue au printemps 2024, à un tarif devant débuter aux alentours de 100 000€ hors options.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.