La nouvelle Peugeot e-308 : quelques concessions ?

La nouvelle Peugeot e-308 : quelques concessions ?©Peugeot, Media365
A lire aussi

, publié le 16 janvier

La compacte de Peugeot, montée en gamme lors de sa troisième génération en 2021, est disponible en version 100% électrique baptisée e-308. Avec 156 chevaux et 415 kilomètres d'autonomie annoncée, est-ce un bon compromis ?

Fin novembre, entre Barcelone et Tarragone, 20° C - et bien plus au soleil -, la plage de sable fin et la mer d'un bleu tranquille : les conditions étaient parfaites pour tester cette 308 100% électrique. Pas besoin de refroidir ni de réchauffer l'habitacle, airco débranché donc, tout bénéfice pour la batterie... et pour l'autonomie !

Autonomie ? 415 km

Les 415 km de rayon d'action annoncés par le constructeur au Lion, dans ces conditions, semblent tout à fait envisageables, même si nous ne pousserons pas le test aussi loin. Et en roulant « pépère », on peut se contenter d'une conso de plus ou moins 13 kWh. Ce qui était difficilement envisageable il y a deux ans encore, quelle que soit la voiture électrique essayée, est donc tout à fait raisonnable aujourd'hui. Par le temps qu'il fait chez nous actuellement, on doit pouvoir tabler sur une autonomie raisonnable d'environ 350 km , vu qu'un minimum de chauffage est requis. Et cela variera aussi selon le rythme adopté, évidemment.

Une motorisation assez poussive

Notez que la Peugeot e-308 n'incite pas vraiment à une conduite sportive. On s'est parfois demandé où étaient les 156 chevaux mentionnés sur la fiche technique... Surtout quand on tente le départ arrêté. D'ailleurs, une fois la pédale de droite complètement enfoncée, rien ne se passe pendant une demi-seconde, un peu comme du temps des premiers turbos, lorsque la réponse à l'accélération, là aussi, se faisait attendre. Ensuite, cette e-308 monte très progressivement en régime. Pas de coup de pied au derrière du tout ! Assez étonnant pour une voiture électrique, mais c'est très probablement un choix technique de « museler » la mécanique au départ, au risque de voir le train avant complètement dépassé par le couple qui lui tombe dessus.

Ambiance cosy, quasi premium

Cela dit, on a bien retrouvé ici les vraies caractéristiques d'une Peugeot. En effet, malgré la tonne et demie largement dépassée, la tenue de route est digne de celle qu'on attend d'un véhicule de la marque française. Même dans les courbes serrées (et rapides, il fallait bien qu'on s'amuse un peu !), la voiture ne se laisse pas trop embarquer par son embonpoint. Elle reste aussi très confortable, quel que soit le mode de conduite adopté. À l'avant, on est bien calé dans les sièges, et à l'arrière, l'espace aux jambes est satisfaisant. Côté équipement, rien ne manque, serait-on tenté d'écrire. Mais bon, la e-308 n'est proposée qu'en version Allure et GT, ceci expliquant cela. Rien d'étonnant, donc, qu'une fois à l'intérieur, on ressente une ambiance cosy, quasi premium, d'ailleurs recherchée par les concepteurs, notamment pour la différencier de l'Opel Astra Electric dont elle partage les bases techniques...

L'avis de la rédaction

Une autonomie correcte, un équipement généreux, un compromis technique performant et un confort plus que satisfaisant font de cette e-308 une voiture séduisante. D'autant plus s'il s'agit d'un véhicule de fonction...

Les + de la rédaction

Lignes séduisantes
Voiture confortable
Équipement généreux
Moteur peu gourmand

Les - de la rédaction

Véhicule assez lourd
Manque de punch au démarrage
Visibilité du tableau de bord tronquée par le petit volant
Uniquement en finitions les plus chères

Vos réactions doivent respecter nos CGU.