L'UE investit 188 millions d'euros pour la construction de stations à hydrogène

, publié le 24 mars

À fond sur l'hydrogène ! L'Union européenne vient d'annoncer les grands gagnants de son appel d'offres pour développer des stations à hydrogène en Europe. Près de la moitié des 188,8 millions accordés l'ont été à des entreprises françaises, dont TotalEnergies et Hype.

Bien qu'il soit souvent évoqué comme la solution pour remplacer les voitures thermiques, ou les voitures électriques, l'hydrogène tarde à devenir une réalité. Pourtant, il est vrai que cette technologie ne manque pas d'arguments face aux batteries électriques. Par exemple, il ne faut que 5 minutes pour faire le plein d'hydrogène, l'autonomie peut facilement dépasser les 600 kilomètres et les réservoirs d'hydrogène sont plus légers que les batteries.

Un procédé polluant, et des infrastructures insuffisantes

Mais la première limite soulevée par l'hydrogène est son mode de production qui est considéré comme très polluant, car nécessitant énormément d'électricité, principalement obtenue à partir d'énergies fossiles. Pour l'heure, la production de cet hydrogène "vert", dont l'électricité nécessaire pour sa production provient d'énergies renouvelables, n'est pas encore au point.

En dehors de la production d'hydrogène, ce sont les infrastructures pour faire le plein qui posent aujourd'hui de nombreux défis. Contrairement aux stations essence ou de recharge électrique, les stations-service à hydrogène sont très coûteuses à construire. En France, il n'y en a actuellement que 31 publiques sur le territoire ! Un chiffre qui est alarmant (et pas qu'en France), et qui a poussé la Commission européenne à prendre le problème à bras le corps.

L'UE à fond sur l'hydrogène

Elle vient d'annoncer les grands gagnants de son appel à projets, chiffré à 188,8 millions d'euros, qui vise à construire 63 stations à hydrogène dans toute l'Europe. 26 acteurs du secteur ont été sélectionnés, et c'est TotalEnergies qui a obtenu le plus gros contrat. 26 millions d'euros pour développer 15 stations-service à hydrogène dans cinq pays européens, dont la France, la Belgique, les Pays-Bas, l'Autriche et l'Allemagne.

Le groupe français Hype développera quant à lui 18 stations (pour 18 millions d'euros d'investissement) en France, en Belgique, au Portugal  et en Espagne. 9 stations supplémentaires sortiront en outre de terre grâce à l'aide d'autres acteurs français. Au total, 81 millions d'euros ont été accordés par l'Union européenne à des entreprises françaises, soit près de la moitié de l'investissement total !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.