L'Arabie saoudite investit massivement dans l'électrique !

L'Arabie saoudite investit massivement dans l'électrique !©HiPhi , Media365

, publié le 27 juin

Ils s'appellent Lucid, Aston Martin, Hyundai, Renault et désormais HiPhi : l'Arabie saoudite, deuxième producteur mondial de pétrole, investit de plus en plus dans... la mobilité électrique.



Quel est le comble pour un pays détenant les deuxièmes plus grosses réserves de pétrole au monde ? Investir dans l'électrique, bien sûr ! L'Arabie saoudite, qui est par ailleurs le deuxième producteur mondial de pétrole (devant la Russie, mais derrière les États-Unis), multiplie ces derniers mois ses investissements. À travers notamment le Fonds souverain saoudien et la compagnie pétrolière nationale Aramco, elle avance ses pions dans divers secteurs d'activité, et notamment dans l'automobile.

Un pays très engagé dans l'automobile

Ce premier détient par exemple à plus de 60% le capital du constructeur américain Lucid, spécialisé dans les modèles électriques de grand luxe. Mais aussi 18% du capital d'Aston Martin ! De son côté, Aramco a noué des partenariats avec Hyundai pour le développement de technologies hybrides, et est présagé pour faire partie de la nouvelle coentreprise entre Geely et Renault, dédiée (entre autres) aux modèles hybrides.

Une participation qui ne se limite pas qu'à des injections d'argent. Dans le cas de Lucid par exemple, le Gouvernement accompagne le constructeur pour la construction d'une nouvelle usine, et s'est d'ores signé une promesse d'achat qui porte sur l'acquisition de 100 000 véhicules...

Un rapprochement avec la Chine

C'est plus particulièrement de la Chine que l'Arabie saoudite se rapproche et noue des partenariats d'envergure. Lors d'une conférence arabo-chinoise, elle annonçait ainsi investir plus de 9 milliards d'euros dans des projets et initiatives chinoises, dans l'énergie, l'automobile, l'agriculture, la santé ou encore l'immobilier. Elle vient justement d'annoncer un investissement de 5,2 milliards d'euros dans le constructeur automobile Human Horizons.

HiPhi, l'anti-Tesla chinois

Créé en 2017, il distribue actuellement trois modèles sous la marque HiPhi : l'HiPhi X, un grand monospace électrique, la berline HiPhi Z et le crossover HiPhi Y. Des noms qui ne sont pas sans rappeler la nomenclature de son rival principal : Tesla. HiPhi et contrairement au constructeur américain, est positionné beaucoup plus haut de gamme, avec une qualité de finition, des technologies et des motorisations qui n'ont rien à lui envier. Ses modèles sont de toute façon positionnés à un niveau beaucoup plus cher. L'Arabie saoudite accompagnera la marque dans la conception, la production et la commercialisation de ses modèles. Un projet de plus pour l'Arabie saoudite, un ! Vu le nombre de start-up de véhicules électriques qui émergent tous les jours, cette foudre investisseuse ne devrait pas s'arrêter de sitôt...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.