Green auto

Innovation : Les batteries du futur seront-elles en bois ?

Deux entreprises scandinaves se lancent dans la production d'une batterie en bois pour remplacer les traditionnelles batteries lithium-ion.

Les travaux de recherche sur les batteries écoresponsables n'en finissent plus d'animer le marché automobile. Après la batterie lithium-ion, la batterie au sodium, une nouvelle génération pourrait voir le jour : la batterie en bois ! Dit comme ça, on a du mal à imaginer le processus. Pourtant, deux entreprises, Stora Enso et Altris, travaillent actuellement sur cette batterie durable. On vous explique.

En finir avec la dépendance chinoise

Malgré le développement des voitures électriques, le recyclage et la production responsable sont au cœur des préoccupations. Ce qui pose problème aujourd'hui, c'est la production des batteries. Ce marché est en grande partie détenu par la Chine ainsi que d'autres pays africains ou des nations comme le Chili. Dans ces territoires, l'Europe est encore dépendante, pour extraire les métaux précieux et fabriquer ainsi des batteries composées d'une grande densité énergétique et donc d'une autonomie conséquente. Altris et Stora Enso, deux entreprises suédoises, s'associent aujourd'hui pour développer un projet durable.

Du papier à la base de la production

Les deux sociétés se basent sur un élément présent dans les batteries : le graphite. Cette matière compose l'anode, c'est-à-dire le pôle négatif d'une batterie. De l'autre côté, on trouve la cathode (pôle positif) reliée par un électrolyte. Afin de remplacer le graphite, un carbone nommé lignode et fabriqué à partir de lignine, pourrait révolutionner le secteur. Celui-ci prend sa source dans l'industrie papetière. Étant donné que le papier est fabriqué à partir d'arbres contenant de la lignine, les batteries pourraient, elles aussi, profiter de cette matière résistante et durable. Un constructeur est déjà partenaire du projet. Polestar a pour objectif d'ici 2030 de proposer sur le marché un véhicule dont l'impact sur l'environnement est nul. Faudra-t-il encore s'affranchir totalement des services chinois. Pour rappel, Polestar a lancé récemment la production de son SUV... en Chine.

publié le 5 juillet à 06h00, Thibaut Simon, Media365

Liens commerciaux