Green auto

Hyundai Inster : une citadine électrique très généreuse

Après Citroën, Renault, Fiat ou encore Leapmotor, c'est au tour de Hyundai de se lancer sur le créneau des mini voitures électriques abordables. Parmi ses points forts : un look original, de beaux volumes, une autonomie et des temps de recharge records...

En Corée du Sud, son pays natal, la Hyundai Inster n'est pas vraiment inconnue. Elle est le pendant électrique de la Casper commercialisée depuis l'année dernière. L'Inster reprend le thème des "pixels", chers à Hyundai pour ses voitures électriques. On retrouve donc des optiques faites de gros cubes lumineux à l'avant et à l'arrière, et des jantes censées rappeler également cet univers.

De grands volumes dans un format compact

L'habitacle est caractérisé par ses deux grands écrans, pour le combiné d'instrumentation digitale et le système multimédia, mais aussi par sa multitude de boutons qui sont bel et bien conservés également. Un bon point pour l'ergonomie et la sécurité au volant. L'équipement peut se targuer d'être très complet, que ce soit de série ou en options, avec notamment des sièges et un volant chauffants, mais aussi une panoplie de systèmes d'assistance à la conduite où rien ne manque. En espérant que ceux-ci se montrent moins intrusifs et perturbants que sur les derniers modèles de la marque . À l'arrière, le coffre de 280 litres fait preuve d'une belle modularité, grâce à la banquette coulissante qui permet de porter la contenance à 351 litres, mais aussi aux dossiers rabattables 50/50.

Autonomie et recharge record

Techniquement, l'Inster sera proposée en deux versions. La version de base embarque un moteur de 97 chevaux, tandis que la suivante porte sa puissance à 115 ch. De série, la batterie affiche une capacité de 44 kWh pour 300 km d'autonomie . Et une option "Grande Autonomie" à 49 kWh apporte 55 km supplémentaires. La recharge en courant continu à 130 kW permet de repasser de 10 à 80% de charge en 30 minutes. Et en courant alternatif, le chargeur embarqué de 11 kW est fourni de série. Un système de préconditionnement de la batterie, permettant d'optimiser la durée des recharges, et une pompe à chaleur sont proposées, de même que la fonction V2L, Vehicle-to-load, permettant d'alimenter de petits appareils électriques via la batterie du véhicule.

Une concurrence déjà rude

Hyundai reste évasif sur la date de commercialisation de son nouveau modèle. Le communiqué du constructeur indique seulement que l'Inster sera d'abord lancé en Corée cet été, puis en Europe "en temps voulu". On n'en connait donc évidemment pas encore le prix. Mais sur ce point, le constructeur devra viser juste, car il est l'un des éléments décisifs des acheteurs à ce niveau de gamme. Or, la concurrence se fait rude, avec notamment la nouvelle Dacia Spring, la future Renault Twingo, mais aussi les nouvelles Citroën C3 et Fiat Panda à peine plus grandes , et la multitude de nouveaux modèles "bon marché" attendue dans les mois à venir, de marques chinoises notamment.

publié le 4 juillet à 05h00, Quentin Pannaud, Media365

Liens commerciaux