Hydrogène : La première station aéroportuaire d'Europe inaugurée à Toulouse

Hydrogène : La première station aéroportuaire d'Europe inaugurée à Toulouse©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 15 décembre

Engie et la Région Occitanie ont inauguré le lundi 4 décembre, une station d'hydrogène aéroportuaire sur la plateforme Toulouse Blagnac. Une première en Europe !



L'aéroport Toulouse Blagnac passe dans une nouvelle dimension en matière d'énergie renouvelable. La première station de production et de distribution d'hydrogène vert a vu le jour sur le site de la ville rose. Un investissement de 7 millions d'euros financé par plusieurs entreprises, dont Engie Solutions, la Région Occitanie, l'ADEME et l'AREC Occitanie (Agence régionale énergie climat).

Alimenter la plateforme et l'extérieur

La station d'hydrogène vert permettra d'alimenter les bus voyageurs ainsi que les tracteurs pour les avions présents sur les pistes. Au total, cinq bus peuvent circuler sur la plateforme aéroportuaire. « La station peut alimenter les bus de transport des passagers entre les parkings, mais demain ça peut aussi être des bus de l'extérieur comme ceux de la Métropole par exemple », a expliqué Marion Deridder-Blondel, présidente d'Hyport, la société qui a installé les points de ravitaillement.

400 kg d'hydrogène par jour

Cette première en Europe est une avancée majeure pour le développement de l'hydrogène. Fabriquée sur place à partir d'électrolyse (de l'eau et de l'électricité), cette énergie servira également à des clients externes avec une borne installée à l'extérieur ; la première étant installée sur la zone aéroportuaire. L'électricité utilisée provient d'une ferme photovoltaïque située dans l'Aude, ainsi que de barrages hydroélectriques localisés dans les Pyrénées. Chaque jour, la station fabrique 400 kg d'hydrogène et alimente au total 20 bus ou 200 véhicules légers.

Exporter l'hydrogène

Via un moyen de stockage, l'hydrogène pourra s'exporter facilement et servir dans le secteur de l'industrie. De quoi aider les transporteurs pour leurs futurs déplacements. Depuis 2019, un plan de 150 millions d'euros a été adopté pour développer cette énergie 100 % décarbonée. Dans le secteur automobile ou celui du transport, d'autres projets ont déjà vu le jour. La société HysetCo a par exemple installé Porte de Saint-Cloud une station hydrogène en vue de Paris 2024, mais qui est déjà bien utile car de nombreux taxis parisiens roulent à l'hydrogène.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.