Essai Lexus LBX : un grand confort dans un format réduit

Essai Lexus LBX : un grand confort dans un format réduit©Lexus, Media365
A lire aussi

, publié le 30 décembre

Avec le LBX, Lexus lance le modèle le plus compact de son histoire. Avec toujours la délicieuse originalité qui caractérise les modèles de la marque. Et de grandes ambitions !



Long de 4,19 m, le Lexus LBX s'inscrit dans le segment B-SUV Premium, où il croisera le fer avec l'Audi Q2, la DS3, le Mini Countryman, mais également avec le nouveau venu électrique de Volvo, l'EX30. Le Japonais inaugure le nouveau style de Lexus. Moins tranchant, moins anguleux qu'auparavant, mais toujours distinctif, avec de jolis traitements des surfaces et des galbes marqués. À bord, le client a le choix entre plusieurs « Atmosphères », qui lui laisseront opter pour des matières véganes, du cuir semi-aniline, de la suédine, etc. Le tout, très bien construit et assemblé. Et dès la version de base, l'équipement est soigné, avec notamment la caméra de recul, la clim bizone, l'instrumentation numérique 7'' ou 12'', et la panoplie complète d'aides à la conduite. En revanche, l'habitabilité se révèle assez limitée, surtout aux places arrière où s'installeront difficilement des adultes de plus d'1,75 m. Et le coffre affiche 402 litres pour les versions qui seront commercialisées chez nous.

Le confort Lexus, dans des dimensions réduites

Puisqu'il s'agit d'une Lexus, son autre argument principal est bien sûr sa motorisation hybride  « normale », qui le rend unique sur son segment. Le moteur 3 cylindres 1.5l essence affiche 92 chevaux et, associé à un moteur électrique de 94 ch, développe une puissance totale de 136 chevaux. La transmission est confiée aux seules roues avant via la traditionnelle boite CVT du constructeur qui, particularité, peut être équipée de palettes au volant commandant des pseudo-rapports, pour rendre la conduite plus engagée. Un gadget amusant, qui permet de mieux gérer les montées en régime caractéristiques de ce système hybride. Car même si le LBX reste avant tout orienté vers le confort, et n'offre que de modestes performances, il se montre aussi plutôt agréable à prendre en main par ses mouvement de caisse et son roulis bien gérés. Et avec un diamètre de braquage de 10,4 m seulement, il faut évidemment preuve d'énormément d'agilité en environnement urbain, où il se montre le plus à l'aise.

Économe et attractif

Premium dans son exécution et à l'aise sur la route, le Lexus LBX est surtout économe à l'usage : 4,8l/100km lors de notre essai sans prêter attention à notre conduite. De quoi rendre accessibles les 4,4l/100km avancés par le constructeur. Commercialisé à partir de 34 300€, le LBX devrait permettre à Lexus de se consolider sérieusement en Europe . Les prévisions tablent sur 25 000 ventes en Europe dès 2024, première année de commercialisation, alors que le constructeur a vendu moins de 50 000 unités l'an dernier . C'est dire l'ambition et le poids sur les épaules de ce LBX.

L'avis de la rédaction

Pour son entrée dans la catégorie des SUV urbains, Lexus a soigné sa copie. Confortable, agile et volontaire, le nouveau LBX a aussi cette originalité typique des modèles Lexus. Reste désormais à séduire les clients, sur un segment déjà bien rempli !

Les + de la rédaction


Son équipement complet dès la version de base
Sa réalisation véritablement premium
Son comportement routier agréable et agile

Les - de la rédaction


Son habitabilité arrière limitée
Sa motorisation plutôt modeste

Vos réactions doivent respecter nos CGU.