Green auto

BYD Seagull : l'électrique chinoise à moins de 20 000€ qui veut faire trembler l'Europe

BYD entrera prochainement dans la course à la voiture électrique à moins de 20 000€ ! La Seagull, une mini citadine suréquipée, rivalisera bientôt avec les Citroën ë-C3 et Renault Twingo, et le match s'annonce prometteur pour la marque chinoise...

Nous vous en parlons beaucoup ces derniers mois : les constructeurs automobiles se livrent à une lutte acharnée pour arriver à commercialiser, en Europe, la voiture électrique la moins chère possible. Comprenez, une citadine compacte et polyvalente, s'échangeant à moins de 20 000€. La nouvelle Citroën ë-C3, commercialisée à partir de 19 300€, et la Dacia Spring (18 900€), ont, bien sûr, fait saliver la plupart de leurs concurrents, si bien que beaucoup d'entre eux préparent déjà leur contre-attaque. Renault avec sa future Twingo, Volkswagen avec son ID.1, ou encore Fiat avec sa Panda, développent de sérieuses alternatives. Ce créneau, encore de niche aujourd'hui, sera bientôt l'un des plus convoités du marché ! Et à ce jeu, un autre acteur de premier plan compte lui aussi faire son trou : BYD.

BYD, la marque chinoise la plus florissante

Le constructeur chinois, deuxième producteur mondial de voitures électriques, est arrivé en France à l'été 2023, où il a, depuis, multiplié les nouveautés. Six modèles figurent déjà à son catalogue, dont trois SUV, deux berlines et une compacte, tous étant 100% électriques. Mais, en entrée de gamme, il faut débourser au minimum 33 990€ pour s'offrir une Dolphin, une cinq portes de segment C qui rivalise avec les Renault Mégane E-Tech et Volkswagen ID.3, entre autres. La vague actuelle en faveur des voitures électriques accessibles n'a bien sûr pas échappé à BYD, au point que la Dolphin se verra bientôt greffée d'une petite sœur à moins de 20 000€, la Seagull.

Seagull, une mouette électrique abordable

La « mouette » en Français, est une citadine du segment A (comme nos Spring, Twingo et ID.1) commercialisée en Chine depuis l'année dernière, à moins de 10 000€. BYD a décidé de l'importer en Europe, mais sous une variante plus adaptée à nos standards de confort et de sécurité, qui sera donc beaucoup plus chère. Il ne faut, à priori, pas s'attendre à un prix d'appel de moins de 19 000€. Ce modèle est pensé avant tout pour l'économie, il dispose donc d'une modeste motorisation de 75 chevaux, mais son autonomie est tout à fait honorable. En une seule charge, la Seagull pourra parcourir jusqu'à 405 kilomètres si vous optez pour la grosse batterie de 38,9 kWh (305 km, 30 kWh en entrée de gamme). À titre comparatif, une Citroën ë-C3 doit se contenter de 325 kilomètres d'autonomie, une Dacia Spring de 230 km. Vous comprenez donc pourquoi l'arrivée de cette nouvelle outsider chinoise, prévue pour 2025, a sérieusement de quoi inquiéter nos constructeurs européens.

publié le 4 juin à 06h00, Quentin Pannaud, Media365

Liens commerciaux