Bornes de recharge : des acheteurs découragés face à la hausse des prix ?

Bornes de recharge : des acheteurs découragés face à la hausse des prix ?©Shutterstock, Media365
A lire aussi

, publié le 11 février

Depuis le début de l'année 2023, le réseau Belib' a annoncé une revalorisation des prix des bornes publiques. Cette hausse pourrait avoir des conséquences directes sur les futurs utilisateurs de voitures électriques.



Faut-il toujours investir dans une voiture électrique ? La question a le mérite d'être posée, à la suite de l'annonce d'une revalorisation des prix sur le réseau parisien Belib'. Il se pourrait même que le prix à payer pour un trajet de 100 kilomètres soit supérieur à celui d'une voiture thermique.

La transition n'est pas encore actée et certains utilisateurs de voitures électriques ont vu ces derniers temps leur facture doubler. Mais pour quelles raisons ?

Il y a d'abord une revalorisation des prix effectuée par le réseau géré par TotalEnergies. Mais le mode de calcul a également changé. Vous ne serez plus forcément débités par rapport au temps de charge, mais sur la quantité d'énergie consommée. Une recharge de 40 kW coûterait maintenant entre 13 et 40 €, selon l'abonnement ou non pris à Belib' et la borne sélectionnée (lente ou rapide).

Belib' propose une borne de recharge moto ainsi que trois autres pour les voitures avec des puissances différentes (Flex, Boost et Boost+). À titre d'exemple, une recharge « Flex » jusqu'à 7 kW, coûte 35 centimes du kWh, couplé à 55 centimes toutes les 15 minutes d'utilisation. Boost et Boost+ ont une puissance respective de 22 et 50 kW.

À cela s'ajoute un abonnement à l'année de sept euros.

Disparités entre fournisseurs

Certains ont fait le choix comme Belib' d'augmenter les prix des bornes dans l'hexagone. C'est le cas de Ouest Charge, disponible en Bretagne et dans les Pays de la Loire, qui a doublé le prix du kWh depuis le 20 janvier. Une offre qui passe de 0,22 à 0,49 €. 

Mais le monde des recharges publiques est imprévisible. Tesla ajuste ses prix en permanence et d'autres les baissent. C'est le cas d'Allego qui voit le prix du kWh compris entre 0,60 et 0,69 €, alors qu'il était à 0,98 € il y a trois mois.

Avec l'augmentation des bornes et des distributeurs, la carte des prix varie considérablement et pourrait avoir un impact, sur les acheteurs.

Effet dissuasif ?

Selon Lucie Mattera, secrétaire générale de ChargeUp, l'électricité reste l'énergie la moins chère pour une voiture malgré l'augmentation de prix. Mais un autre problème pourrait surgir face à cette nouvelle tarification. Si la hausse des prix a peu d'effet sur le marché de la recharge, ce sont les futurs utilisateurs de VE (véhicules électriques) qui pourraient se poser des questions. L'intention d'acheter un véhicule électriquepourrait être remise en cause et avoir un impact négatif. À partir de 2035, la législation prévoit d'ailleurs l'arrêt des moteurs thermiques. Les voitures neuves devront obligatoirement être électriques, de quoi faire réfléchir dès maintenant sur votre prochain achat en matière de voiture !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.