BMW i5

Chargement en cours
1/7
© BMW
A lire aussi

, publié le 21 octobre

Après la grande limousine i7, BMW continue d'électrifier ses berlines en passant cette fois-ci à la routière Série 5 ! Elle se prénomme désormais i5 dans cette variante silencieuse, avec un style et des caractéristiques très personnelles...

Au catalogue de la nouvelle génération de BMW Série 5, comme dans celui de la dernière Série 7, on retrouve maintenant une version 100% électrique. Elle se nomme i5. Celle-ci vient compléter la gamme « zéro émission » déjà composée des i7, i4, iX1, iX3 et iX. Pour l'instant, la i5 se décline endeux versions : eDrive40 avec simple moteur qui anime les roues arrière (340 ch) et M60 xDrive avec deux moteurs (601 ch). Une troisième version intermédiaire à transmission intégrale (xDrive) sera commercialisée en 2024.

Le plaisir de conduire ?

Si nous commençons cet essai en vous détaillant la gamme électrique, c'est parce que nous avons été surpris d'apprendre, lors de la présentation de cette nouvelle i5, que la BMW M la plus vendue en 2022 n'était autre que la i4 M50 ! En d'autres mots, dans le département sportif M, cette i4 électrique semble séduire davantage que les M2, M3, M4, M5, M6 et autres M8 à essence... Dès lors, le plaisir de conduire serait-il le point fort de cette nouvelle i5 aussi ?

Une reine du confort

Hé bien... non. Son point fort, c'est le confort ! Alors que les packs de batterie rendent souvent les voitures électriques assez fermes, BMW démontre qu'il est encore possible de concevoir une berline familiale électrique confortable, surtout à l'arrière, avec un grand espace et une possibilité de caser ses pieds sous les sièges avant, ce qui se fait rare dans les voitures à piles. Le coffre dégage 490 litres, soit 30 litres de moins que les versions essence et diesel (déjà commercialisées).

De nombreuses innovations technologiques

Et derrière le volant ? La i5 se comporte globalement très bien, sans véritablement sortir du lot en matière de plaisir de conduire. En plus du confort, BMW a préféré jouer la carte de l'innovation avec, notamment, une conduite semi-autonome encore améliorée qui permet de changer de bande sur autoroute uniquement avec les yeux (seulement disponible en Allemagne). Mais aussi en proposant des jeux vidéo intégrés avec votre smartphone comme manette (utile en attendant que la batterie se recharge). Ou encore en intégrant des contrats numériques dans le système multimédia permettant de lancer les recharges rapides automatiquement, sans carte et sans application.

582 kilomètres d'autonomie

Proposée à partir de 77  200 €, l'i5 n'est pas la moins chère du segment. Avec jusqu'à 582 km d'autonomie en version à simple moteur, ce n'est pas non plus celle qui vous emmènera le plus loin. Sa déclinaison M60 de 601 ch, capable d'abattre le 0-100 km/h en 3,8 secondes, n'est pas non plus la plus performante du segment. Mais en matière de confort, de finitions, d'ergonomie et d'innovations, l'i5 fait l'unanimité. Du côté du pur plaisir de conduite, BMW nous a sûrement réservé de bonnes surprises avec les versions essence et diesel, notamment la nouvelle M5 qui arrivera l'an prochain, tout comme les versions break Touring (y compris en électrique !).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.