CATERHAM Super Seven 1600
Essai
21 septembre 2020
PORSCHE 718 Spyder
Essai
07 septembre 2020
HONDA e Advance 17 pouces
Essai
27 juillet 2020
SEAT Mii Electric Plus
Essai
20 juillet 2020
SKODA Superb iV Sportline
Essai
16 juillet 2020
BMW X3 xDrive30e
Essai
06 juillet 2020
SEAT Leon 1.5 eTSI 150 ch
Essai
01 juillet 2020
BMW X1 xDrive25e
Essai
22 juin 2020

VOLKSWAGEN Grand California 600

Les photos de l'essai

publié le 25 mai

Lorsque l'on prend, pour la première fois, le volant d'un tel véhicule, plusieurs choses sont à garder en mémoire. Tout d'abord, il faut grimper à bord. Heureusement, les ingénieurs de Volkswagen Utilitaires ont pensé à tout et doté le Grand Californie, qui se base sur le van Crafter, d'un marche-pieds et d'une poignée supérieure pour se hisser. La position de conduite est, sans surprise, celle d'un utilitaire avec une posture haute et droite ainsi qu'un grand volant disposé plus horizontalement que celui d'une voiture. Si le Grand California ne s'en remet qu'à des plastiques durs pour composer sa planche de bord, l'ensemble inspire tout de même confiance avec des assemblages qui semblent sérieux et une touche de modernité apportée par l'écran tactile qui intègre le GPS de série. Les rangements sont nombreux et spacieux mais ceux de la partie supérieure de la planche de bord sont non dotés d'un couvercle. Il faudra donc éviter d'y poser des objets légers, des stylos par exemple, pour ne pas les voir s'envoler à chaque virage.

Un deuxième chez-soi

Une seule motorisation est disponible sous le capot du Grand California : un 2.0 TDI de 177 ch, associé à une boite automatique comptant 8 rapports. Si les performances ne sont évidemment pas l'objectif d'un tel véhicule, ce bloc parvient à déplacer sans peine ce mastodonte de 3 100 kg ! Le conducteur devra tout de même apprendre à composer avec les 5,99 m de long et les 2,97 m de haut qui ne permettent pas à ce Volkswagen de passer partout. Une fois ce gabarit assimilé, on prend plaisir à se balader dans un confort tout à fait honorable. Un bémol tout de même : le moteur se fait trop entendre lors des accélérations. Mais ce dernier point n'étonnera pas les conducteurs réguliers d'utilitaire, pas plus que sa consommation, environ 12 l/100 km lors de notre essai. De même, la sensibilité au vent latéral surprend au premier abord, malgré la présence d'un dispositif électronique censé compenser ses effet.

A l'heure de la pause, le Grand California nous ouvre sa porte latérale coulissante. Une table pliante prend place devant la banquette arrière, qui peut accueillir deux passagers, tandis que les sièges avant pivotants permettent de s'attabler à quatre. Au-dessus du poste de conduite prend place une mezzanine qui accueille sans problème deux enfants qui, grâce à une fenêtre de toit, dormiront avec vue sur les étoiles. Pour les parents est installé un lit, large mais manquant un peu de longueur, pliable et d'un confort de bonne facture. Quant aux affaires de toute la famille, elles prendront place dans les nombreux coffres de rangement disposés du sol au plafond. Et au milieu de tout ça, un coin cuisine avec plaque de cuisson, mini-réfrigérateur et évier, ainsi qu'une mini-salle de bains avec toilettes intégrées, ont trouvé leur place. L'espace est toutefois restreint et il est impossible d'envisager de circuler à deux dans cet espace de vie. Ceux qui n'auront rien à faire à bord pourront s'installer autour de la table pliante livrée de série, ou dehors à l'ombre de du store à enrouleur fourni gracieusement. Des attentions pratiques qui justifient un tarif « à l'allemande », surtout lorsque l'on vient piocher dans la liste des options qui propose des raffinements alléchants tels qu'une borne WiFi, différents système de chauffage stationnaire, les projecteurs à led ou encore un système de réception de télévision par satellite.

Avis de la rédaction sur VOLKSWAGEN Grand California 600
11.7/20
Le Grand California a-t-il les atouts nécessaires pour convaincre les réfractaires au camping-car ? Quasiment aussi cher que les modèles proposés par les spécialistes du secteur et moins spacieux, il offre, en revanche, une expérience de conduite moins déroutante et, selon Volkswagen, un niveau de sécurité supérieur dû à sa caisse en acier, là où un camping-car carrossé utilise des matériaux composites. A priori, le nombre de commandes déjà enregistré, avec des délais de livraison de plusieurs mois laisse penser qu'une partie des camping-caristes est sensible à ses arguments.
Tout équipéConduite presque automobilePratique et confortable
Tarif élevéMoteur sonoreSensibilité au vent latéral
Les chiffresPrix68 720 €Puissance177 ch à 3600 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixte11.4 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite10/20Sécurité active et passive12/20Confort et vie à bord15/20Budget12/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.