VOLKSWAGEN GOLF GTE 245 Ch

Les photos de l'essai

, publié le 8 juin

Chez Volkswagen, les lettres GT désignent les versions sportives. Après la GTI, à injection d'essence, la GTD, Diesel, la GTE, une hybride rechargeable, est apparue en 2015. L'actuel opus reprend la formule à son compte mais, si ses deux moteurs sont repris de la précédente, la puissance fait un net bond en avant, passant de 204 à 245 ch.

Une sportive propre sur elle

Le look est, quant à lui, directement repris des GTI et GTD, avec ses boucliers spécifiques et ses impressionnants projecteurs anti-brouillard au motif Damier. A bord, les sièges avant, du type Sport avec les appuie-têtes intégrés, et le volant sont également spécifiques à la lignée des GT. Pour distinguer ses trois variantes, il suffit de regarder la couleur du liseré de calandre et de la sellerie : rouge pour GTI, gris foncé pour GTD et bleu pour GTE.

Sous le capot de cette dernière, on trouve donc le 1.4 TSI et un moteur électrique, capables de délivrer simultanément 245 ch et 400 Nm. C'est la boite DSG à six rapports qui est chargé de faire transiter tout cela vers les seules roues avant. Un attelage bien connu, qui se distingue par son agrément mais dont les velléités de performances sont quelques peu contrariés par la masse, supérieure à 1,6 tonnes, de cette Golf.

En bonne allemande, la Golf GTE est donc largement plus à l'aise sur autoroute que sur route sinueuse où le poids génère une certaine inertie lors des relances. Les batteries, intégrées dans le plancher, permettent toutefois d'abaisser le centre de gravité, ce qui permet à cette version de conserver une certaine agilité. Avec l'option DCC, un dispositif d'amortissement piloté permettant de sélectionner plusieurs profils de conduite, il est possible d'améliorer quelque peu les relances, mais les réglages de la boite DSG, clairement orientés vers la sobriété, ne retransmettent plus alors

immédiatement les ordres donnés via la pédale d'accélérateur. En revanche, ce supplément à 1 100 € permet de préserver en toutes circonstances un très bon niveau de confort. Il y a tout de même de quoi s'amuser au volant de cette Volkswagen, sans pour autant faire exploser son budget carburant. Avec une batterie chargée à au moins 30 % de ses capacités, comptez 6,5 l/100 km en conduite dynamique. Avec une charge inférieure, tablez plutôt sur 9 l/100 km, ce qui reste fort raisonnable.

Les fans de la Golf le savent bien : au fil des générations, la lignée des GT s'est embourgeoisée. La GTE ne fait pas exception à la règle avec une dotation ultra-complète qui va de la clé mains-libres aux projecteurs Matrix LED en passant par le Digital Cockpit Pro et le GPS Discover Media, ce qui permet de justifier le tarif, supérieur à 45 000 €.

Avis de la rédaction sur VOLKSWAGEN GOLF GTE 245 Ch
14.9/20
Si elle a le look des Golf sportives, la GTE n’en a pas le caractère. En revanche, elle se révèle être une redoutable routière, capable de rouler à des allures inavouables sur les autoroutes allemandes comme d’être d’une douceur absolue en ville où elle pourra compter sur sa batterie de 10,4 kWh pour parcourir environ 45 km en tout-électrique. Une vraie Golf à tout-faire.
ConsommationCapacités autoroutièresEquipement complet
Manque de caractère pour une Golf GTTarif élevé
Les chiffresPrix45 820 €Puissance245 ch à 0 tr/min0 à 100km/h6.7 sConso mixte1.1 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite16/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord15/20Budget16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.